Inspirer la démocratie
Menu du site

Série d'ateliers « Inspirer la démocratie »
Rapport sommaire – Edmonton, les 17 et 18 juin, 2014

Le sixième atelier « Inspirer la démocratie » s'est tenu les 17 et 18 juin à Edmonton, en Alberta. L'atelier visait à aider les organismes œuvrant auprès des jeunes à comprendre la question de la diminution de la participation citoyenne des jeunes, à leur donner des outils pour trouver des solutions et à les inviter à prendre des mesures pour que les jeunes soient prêts à voter à l'élection générale de 2015.

En tout, 21 représentants de 15 organismes ont participé à l'atelier (voir la liste des organismes participants en annexe). Tout au long de l'atelier, ils ont joué un rôle actif en plus de contribuer aux discussions sur les causes du désengagement croissant des jeunes et sur les mesures pouvant être prises par les organismes afin de raviver l'intérêt des jeunes pour la vie citoyenne et démocratique.

Voici un résumé de l'atelier. Les rapports des autres ateliers tenus jusqu'à ce jour sont également disponibles sur le site Web « Inspirer la démocratie » dans la section Événements. Un rapport final sur la série d'ateliers sera publié plus tard en 2014.

Jour 1 : Le mardi 17 juin

Les participants ont commencé la discussion en définissant la participation citoyenne des jeunes et en déterminant les obstacles qui empêchent les jeunes de participer pleinement à la vie citoyenne.


Les participants prennent la pose
(photo prise par John Beebe)

Plusieurs points ont été soulevés, notamment les suivants :

  • La participation citoyenne transcende l'acte de voter. Toutes les formes de participation citoyenne sont importantes (mais elles ne devraient pas remplacer le vote) et tous les groupes de la société peuvent s'engager, et non seulement ceux qui sont déjà actifs sur le plan politique. La participation citoyenne doit être inclusive et promouvoir la diversité;
  • La participation citoyenne consiste à apporter des changements positifs dans la communauté, ainsi qu'à adopter un angle de vue globale et à tenter d'améliorer la qualité de vie de tous;
  • Les valeurs, les connaissances, les compétences et les aptitudes sont plus importantes que l'argent quand il s'agit de s'engager. Cependant, il faut des ressources pour s'épanouir et personne ne devrait être exclu de la vie citoyenne en raison de son niveau d'instruction. L'action citoyenne permet d'acquérir ces attributs.

Les obstacles à la participation citoyenne chez les jeunes ont été définis comme suit :

  • Les générations plus âgées monopolisent le pouvoir politique. Le fossé générationnel empêche une compréhension commune, et les dirigeants politiques ne s'adressent pas toujours aux jeunes de façon authentique afin de réduire ce fossé. De plus, l'apport des jeunes est parfois sous-estimé;
  • La participation citoyenne est parfois inaccessible. Il arrive que le langage employé par les personnes engagées et les politiciens en général soit difficile à comprendre. Par ailleurs, il peut exister des obstacles économiques et fondés sur le sexe qui nuisent à la participation, et les conversations politiques ne sont pas toujours pertinentes pour les jeunes;
  • On constate des lacunes en matière de modèles à suivre. Sans modèle de participation citoyenne, il est difficile pour les jeunes de comprendre la valeur et l'importance de s'engager;
  • La participation n'est pas une priorité pour les jeunes, car ils ont beaucoup d'autres préoccupations. La technologie se révèle distrayante et la prolifération des sources d'information, étourdissante.

Jour 2 : Le mercredi 18 juin

Le deuxième jour de l'atelier prévoyait des présentations et des discussions sur les pratiques exemplaires en matière de participation citoyenne et sur les mesures pouvant être prises par les organismes pour favoriser la participation des jeunes.

Séance en matinée

Présentation d'Élections Canada et discussion sur les conclusions de recherche sur la participation citoyenne (Neil Burron)

  • Les études montrent que les jeunes se butent à des obstacles liés à l'accès et à la motivation. Les organismes peuvent prendre des mesures pour aider les jeunes à les surmonter.
  • Les participants ont voulu connaître les activités de sensibilisation menées par Élections Canada pendant les élections. Ils ont démontré un vif intérêt à l'égard du Programme des agents de relations communautaires, par l'entremise duquel les agents de sensibilisation sur le terrain diffusent l'information sur le lieu, le moment et la manière de voter. Un représentant d'Elections Alberta a présenté son programme, équivalent à celui d'Élections Canada.

Samara – Présentation « Parlons Démocratie » et activité expérientielle (John Beebe)

  • John Beebe a mené une activité expérientielle fondée sur l'initiative « Parlons Démocratie » de Samara. Individuellement puis en groupe, les participants ont établi les quatre caractéristiques les plus importantes de la démocratie. Après des discussions approfondies, on a demandé aux groupes de dégager un consensus et de créer des « bracelets de la démocratie » représentant chaque caractéristique avec une couleur.
  • John a expliqué les autres volets de « Parlons Démocratie » et a mentionné de quelle façon les groupes œuvrant auprès ces jeunes peuvent utiliser l'outil pour tenir leurs propres discussions.

L'apathie c'est plate – Présentation sur l'approche de l'organisation L'apathie c'est plate pour susciter l'intérêt des jeunes (Youri Cormier)

  • Youri Cormier a présenté l'approche de L'apathie c'est plate pour susciter l'intérêt des jeunes et a souligné l'importance d'utiliser l'humour, de ne pas être condescendant et de faire appel à des intervenants branchés.
  • Il faut avoir recours à des tactiques variées pour joindre les jeunes, que ce soit en personne ou en ligne. Des « équipes de rue » qui vont à la rencontre des jeunes afin de susciter leur intérêt sont particulièrement efficaces. On peut faire appel aux jeunes qui participent déjà à la vie citoyenne pour convaincre les autres de s'engager; plusieurs échanges sont nécessaires pour que les jeunes y portent un réel intérêt.
  • Youri a parlé de l'importance d'utiliser des messages non partisans pour mobiliser les jeunes. Il a expliqué comment planifier des activités neutres en invitant tous les partis et candidats, et en les consultant au préalable sur des questions de politique à débattre. Les participants ont ensuite été invités à tenter de distinguer les messages partisans des messages non partisans dans le cadre d'une autre activité.

Séance en après-midi

Participation des jeunes – Discussion sur les solutions éprouvées et les pratiques exemplaires


Les participants réfléchissent aux pratiques exemplaires de leur organisme
(photo prise par John Beebe)

Les participants ont cerné les pratiques exemplaires ci-dessous pour susciter l'engagement des jeunes :

  • Créer des incitatifs à la participation en servant à manger et en offrant des prix dans le cadre des activités;
  • Faire de l'action citoyenne une expérience sociale en invitant des amis et en faisant participer toute la communauté;
  • Promouvoir la participation citoyenne sur Internet : rendre l'information disponible en ligne, utiliser les vignettes actives des sites Web, les documentaires, les médias sociaux et les applications comme Google Maps pour indiquer où se trouvent les bureaux de vote;
  • Établir des partenariats avec des jeunes leaders ou des organismes qui interviennent auprès des jeunes. La participation de ces leaders influencera la jeunesse tandis que les partenariats croisés permettront d'éviter le doublement des efforts et des ressources;
  • Souligner la participation des jeunes;
  • Faire participer les jeunes de façon significative, s'intéresser à leurs idées, éviter les gestes purement symboliques et créer des espaces conviviaux pour qu'ils se sentent à l'aise de poser des questions;
  • Établir des modèles à suivre pour les jeunes;
  • Organiser des activités comportant peu d'obstacles à l'entrée, c'est-à-dire qui ne s'adressent pas uniquement aux personnes qui possèdent une grande connaissance sur le sujet;
  • Promouvoir l'apprentissage par l'expérience en organisant des simulations d'élections et de débats des candidats;
  • Promouvoir des partenariats intergénérationnels.

Mobiliser les jeunes pour qu'ils passent à l'action; mesures pouvant être prises par les organismes


Les participants discutent des gestes qu'ils peuvent poser
(photo prise par John Beebe)

Les participants ont discuté des mesures qui peuvent être prises pour accroître la participation citoyenne pendant l'élection générale de 2015 ainsi que de façon générale. Les organismes ont recommandé les mesures suivantes tout en s'engageant eux-mêmes à les mettre en œuvre :

  • Animer une discussion sur le vote et la participation citoyenne à une assemblée générale annuelle. Inviter les jeunes leaders qui sont déjà engagés dans la participation citoyenne;
  • Promouvoir les activités communautaires et susciter un sentiment de fierté et d'appropriation;
  • Tisser des liens avec d'autres organismes œuvrant auprès des jeunes afin d'éviter le chevauchement des activités. Publier des hyperliens sur la participation citoyenne sur les sites Web des organismes respectifs;
  • Élaborer des projets d'apprentissage par le service axés sur la participation citoyenne;
  • Relier la participation citoyenne à la sensibilisation aux droits de la personne;
  • Organiser des groupes de discussion composés de jeunes;
  • Former le personnel engagé dans la participation citoyenne pour qu'il soit en mesure de rejoindre les jeunes efficacement;
  • Produire un documentaire pour sensibiliser les jeunes au vote;
  • Organiser un débat des candidats;
  • Diffuser l'information sur le lieu, le moment et la manière de voter.

Les participants ont indiqué avoir besoin des outils ci-dessous pour soutenir ces activités :

  • Des partenariats avec des organismes aux visées similaires : rencontrer d'autres organismes promouvant la participation citoyenne et connaître les mandats de chacun;
  • Des enseignants prêts à participer et à accompagner des étudiants aux activités;
  • Du financement;
  • L'accès à des outils, tels que ceux offerts sur le site « Inspirer la démocratie ».

À la fin de l'atelier, David Leblanc, analyste de la politique et de la recherche à Élections Canada, a réitéré l'engagement de l'organisme à se tourner activement vers les jeunes pour s'assurer qu'ils sachent comment s'inscrire et voter à la prochaine élection fédérale de 2015. David a souligné l'importance de bâtir une communauté engagée et de favoriser la collaboration pour accroître la participation citoyenne des jeunes d'ici aux élections de 2015. Par ailleurs, les participants ont été encouragés à transmettre leurs commentaires sur le site Web d'Élections Canada. Le rapport de cet atelier sera également mis en ligne sur le site.

Annexe : Liste des organismes participants

  • Alberta Committee of Citizens with Disabilities
  • Boyle Street Community Services
  • Boys and Girls Club – Leduc
  • Canadian Native Friendship Centre
  • Edmonton Public Library
  • Elections Alberta
  • Jasper Place High School, Global Café
  • John Humphrey Centre for Peace and Human Rights
  • Metis Nation of Alberta
  • The Candora Society of Edmonton
  • Council of Alberta University Students
  • University of Regina's Student Union
  • Wecan Cooperative
  • YMCA – Edmonton
  • YOUCAN