Inspirer la démocratie
Menu du site

Série d'ateliers « Inspirer la démocratie » – Rapport final

Table des matières

I. Résumé

Pour mieux informer les jeunes Canadiens de 18 à 24 ans sur la façon de s'inscrire et de voter à la prochaine élection fédérale, en 2015, Élections Canada a organisé une série d'ateliers sur l'engagement civique à l'échelle nationale. Les ateliers, qui ont eu lieu dans 10 villes d'avril à octobre 2014, auront été une occasion sans précédent de créer, à l'échelle du Canada, une communauté d'organismes voués à la participation citoyenne des jeunes, dont la mission consiste à les informer et à les inciter à voter. Les représentants d'organismes jeunesse et les porte-paroles des jeunes ont été mis au fait des dernières études sur la participation électorale et l'engagement civique des jeunes, et ont obtenu des outils et de l'information pour mobiliser les jeunes électeurs et les préparer à exercer leur droit de vote. Plusieurs organismes nationaux ont également été invités à présenter leurs programmes de mobilisation des jeunes dans le cadre des ateliers. Les commentaires des participants ont été très positifs; les ateliers ont été un franc succès grâce à la qualité des discussions engagées et à l'éventail des expériences partagées.

Le présent rapport donne d'abord un aperçu du format des ateliers et des principaux thèmes traités lors des présentations. Il fait ensuite état des obstacles à la participation soulevés par les participants, et des mesures pouvant être prises par les organismes jeunesse, les organismes électoraux, les politiciens, les candidats, les enseignants et les jeunes dirigeants pour lever ces obstacles. Le rapport propose un plan d'action en cinq points fondé sur les engagements pris par les participants pour aider les jeunes à se préparer à voter à la prochaine élection fédérale. Le programme s'articule autour des champs d'action suivants :

  1. Préparer votre organisation
  2. Préparer les jeunes
  3. Communiquer l'information sur l'inscription et le vote
  4. Stimuler le vote
  5. Collaborer

Le rapport se termine par la détermination des mesures nécessaires pour réaliser ces engagements, ainsi que par les plans d'Élections Canada pour continuer à consolider la communauté d'organismes voués à la participation citoyenne des jeunes, au cours des mois à venir. Élections Canada lancera notamment une série de webinaires pour présenter de nouvelles études sur la participation des jeunes, dont un sur l'inscription et le vote. Les webinaires seront également une occasion pour les organisations de rendre compte de leurs activités.

Ce rapport se veut un complément aux rapports sommaires de chaque atelier, qu'on trouvera sur le site Web « Inspirer la démocratie » à la page Événements.

II. Introduction

Élections Canada a pour mandat d'informer les électeurs sur l'exercice de leurs droits démocratiques par la participation aux scrutins, particulièrement sur l'inscription et le vote. La participation électorale au Canada a diminué de façon marquée au cours des dernières décennies, ce qui est largement attribuable au désengagement des jeunes électeurs, qui se heurtent à des obstacles motivationnels importants les empêchant de se rendre aux urnes.


Québec

En avril 2014, Élections Canada a lancé « Inspirer la démocratie », une initiative qui comprend un nouveau site Web présentant des études et des outils pour favoriser la participation citoyenne des jeunes au Canada, un bulletin trimestriel ainsi qu'une série d'ateliers organisés partout au pays. L'initiative vise en particulier à établir une communauté d'organismes jeunesse bien au fait du problème du déclin de la participation électorale des jeunes et résolue à aider Élections Canada à informer les jeunes électeurs. Des études démontrent que les jeunes chefs de file et les gens qui ont une influence auprès des jeunes jouent un rôle essentiel, dans la mesure où ils font de la sensibilisation et aident les jeunes à surmonter les obstacles au vote. Grâce aux études et aux outils sur la participation électorale des jeunes mis à la disposition de ces organismes, ces derniers pourront mieux répondre aux besoins d'information des jeunes Canadiens en ce qui concerne le vote.

Le premier atelier « Inspirer la démocratie » a eu lieu à Halifax, à la fin d'avril 2014. Les ateliers suivants ont eu lieu à Toronto, Ottawa, Vancouver, Winnipeg, Edmonton, Québec, Montréal, Moncton et Calgary (consultez l'annexe A pour obtenir la liste des villes et des dates, ainsi que les liens menant vers le rapport sommaire de chaque atelier).

Les ateliers avaient trois principaux objectifs :

  1. Aider les organismes jeunesse à comprendre le déclin de la participation électorale des jeunes et ses causes en leur démontrant comment cette question est liée à l'enjeu plus vaste de l'engagement civique des jeunes.
  2. Mettre à la disposition des organismes jeunesse des études et des outils qui leur permettront de prendre des mesures à l'égard de la participation citoyenne et électorale des jeunes.
  3. Inviter les organismes jeunesse à agir au cours de la prochaine année, notamment en communiquant l'information d'Élections Canada à l'intention des électeurs, pour s'assurer que les jeunes sont prêts à voter à l'élection générale de 2015.


Calgary

Ont participé aux ateliers des représentants de plus de 130 organismes, dont des organismes jeunesse locaux, régionaux et nationaux, des associations étudiantes, des organismes électoraux, des groupes autochtones, des organisations non gouvernementales et sans but lucratif, et d'autres (consultez l'annexe B pour obtenir la liste complète des organisations). Un large éventail d'organismes ont été invités à participer aux ateliers en fonction de leur intérêt actuel ou potentiel pour la participation citoyenne des jeunes. Les ateliers visaient à favoriser l'établissement d'un réseau d'organismes ayant pour but d'informer les jeunes et de les inciter à voter à la prochaine élection.

Lors de chaque atelier, Élections Canada était accompagné de représentants de deux des organismes nationaux suivants, qui étaient invités à faire part de leurs réussites en matière de programmes de participation citoyenne : L'apathie c'est plate, CIVIX, l'Institut du Nouveau Monde (INM) et Samara. Des représentants d'organismes locaux et régionaux ont aussi donné un exposé aux ateliers d'Halifax, de Québec et de Montréal (voir le rapport des ateliers en question pour plus de renseignements).

Les participants étaient invités à remplir un questionnaire à la fin de chaque atelier afin d'évaluer l'atteinte des objectifs. Les commentaires des participants ont été unanimement positifs; tous ont apprécié cette occasion de nouer des liens avec des pairs et d'en apprendre davantage sur les programmes de mobilisation de groupes dont la mission se compare à celle de leur organisation. Élections Canada procède actuellement à une évaluation de l'initiative « Inspirer la démocratie », et les résultats seront rendus publics.

III. Formule des ateliers

Les ateliers ont été conçus de manière à ce qu'ils soient interactifs, dynamiques et fondés sur les échanges entre pairs. Chaque atelier durait une journée et demie. La formule de base des ateliers se constituait des séances suivantes :

  1. Comprendre la participation des jeunes – partie 1. Cette séance visait à définir un cadre de référence commun en matière de participation, et à permettre aux participants de déterminer les principaux enjeux et obstacles ayant trait à la participation citoyenne des jeunes, et ultimement, au déclin de participation électorale des jeunes. La séance comprenait une discussion en groupe sur la définition de la participation citoyenne et la détermination des obstacles.
  2. Comprendre la participation des jeunes – partie 2. Dans le cadre de cette séance complémentaire, un représentant d'Élections Canada présentait les conclusions des recherches sur la participation électorale des jeunes et les obstacles à leur participation.
  3. Participation des jeunes : les solutions éprouvées – parties 1 et 2. Deux organismes nationaux étaient invités à partager leur expérience quant aux types de programmes et d'activités pouvant favoriser la participation des jeunes.
  4. Participation des jeunes : les solutions éprouvées – partie 3. Les participants étaient invités à faire part de leurs propres expériences et pratiques exemplaires en ce qui touche la participation des jeunes.
  5. Mobiliser les jeunes pour qu'ils passent à l'action. Les participants étaient invités à relever des mesures pouvant être prises par leur organisme et d'autres intervenants de la communauté pour veiller à ce que les jeunes soient prêts à voter à l'élection générale de 2015.

Le programme des deux ateliers organisés à Québec était légèrement différent et se composait des séances suivantes :

  1. Participation citoyenne – un aperçu. L'Institut du Nouveau Monde (INM) a donné un aperçu de la notion de participation citoyenne.
  2. Activité participative et discussion – définition des obstacles. Les participants ont relevé des obstacles à la participation des jeunes.
  3. Comprendre la participation des jeunes : une présentation d'Élections Canada.

  4. Winnipeg

    Activité participative et discussion : mise en commun des expériences et des connaissances.
  5. Le rite de passage civique : un moyen de lever les obstacles à la participation citoyenne et électorale des jeunes? L'INM a présenté l'un de ses programmes à titre d'exemple d'initiative pouvant écarter les obstacles à la participation.
  6. Des moyens efficaces pour augmenter la participation électorale des jeunes. Cinq organismes québécois ont traité de moyens de mobiliser les jeunes.
  7. Activité participative : points de vue des participants sur les moyens efficaces de mobiliser les jeunes. Les participants ont raconté leurs propres expériences.
  8. Encourager les jeunes à agir! Actions et stratégies à mettre en place pour les prochaines élections. Les participants se sont engagés à agir.

IV. Présentations

La présente rubrique résume les principaux points soulevés par les représentants d'Élections Canada et des organismes nationaux qui ont participé à la série d'ateliers.

L'apathie c'est plate – Approche de L'apathie c'est plate pour susciter l'intérêt des jeunes
(Ilona Dougherty et Youri Cormier)

  • Les représentants de L'apathie c'est plate ont présenté l'approche de l'organisme pour susciter l'intérêt des jeunes et ont souligné l'importance d'utiliser l'humour, de ne pas être condescendant et de faire appel à des personnes qui exercent un attrait sur les jeunes.
  • Il faut avoir recours à des tactiques variées pour joindre les jeunes, que ce soit en personne ou en ligne. Des « équipes de rue », des jeunes qui vont à la rencontre d'autres jeunes, sont particulièrement efficaces.
  • Les représentants de L'apathie c'est plate ont parlé de l'importance d'utiliser des messages non partisans pour mobiliser les jeunes et de la façon de planifier des activités neutres en invitant tous les partis et les candidats, et en les consultant au préalable sur des questions de politique à débattre. Les participants ont ensuite été invités à participer à une activité visant à faire la distinction entre un message partisan et non partisan.

CIVIX – Des programmes éprouvés (Taylor Gunn)


  • Halifax

    Taylor Gunn a présenté les activités et les réalisations des divers programmes de CIVIX, tels que Vote étudiant, la Journée du représentant et les Consultations budgétaires auprès des élèves. Il a mis l'accent sur le fait que les résultats de Vote étudiant correspondent souvent à ceux obtenus à l'élection générale. Il a notamment souligné que les jeunes n'ont pas tendance à voter pour un parti ou une idéologie en particulier.
  • Taylor a conclu ses présentations par une discussion sur les connaissances (p. ex. savoir où, quand et comment voter) et les expériences (p. ex. rencontrer un candidat) qui favorisent le vote de façon importante. En faisant des connaissances et de l'expérience des priorités, les organismes jeunesse peuvent aider les jeunes à prendre l'habitude de voter.

Élections Canada – Les conclusions des recherches sur la participation citoyenne
(Miriam Lapp et Neil Burron)

  • Élections Canada a présenté des études qui démontrent que la participation électorale des jeunes a diminué au fil du temps, un phénomène qui a pris naissance dans les années 1970 et qui explique la diminution des taux de participation au Canada. Les jeunes se heurtent à des obstacles liés à l'accès et à la motivation, et ces obstacles varient d'un sous-groupe de jeunes à l'autre.
  • Les organismes peuvent prendre des mesures pour aider les jeunes à surmonter ces obstacles, mais en raison de leur complexité, la participation de multiples acteurs est nécessaire.
  • Élections Canada a communiqué de l'information sur l'inscription et le vote, de même que sur ses nombreux programmes de rayonnement.

Institut du Nouveau Monde – Surmonter les obstacles à la participation des jeunes
(Miriam Fahmy et Geneviève Baril)

  • Les représentants de l'INM ont présenté les différents programmes de participation citoyenne qu'offre l'organisme et les leçons qu'il a retenues.
  • À l'issue de ses travaux, l'INM a proposé que le vote soit considéré comme un « rite de passage civique ». Cette proposition, qui vise à alimenter les discussions et les débats, comprend cinq réformes complémentaires :
    • la mise en œuvre d'un cours d'éducation civique en 9e année (3e année du secondaire) à l'échelle nationale;
    • le droit de vote à 16 ans;
    • un service civique volontaire pour les jeunes de 16 à 24 ans;
    • l'institution du vote obligatoire, ce qui comprend la possibilité du vote blanc;
    • l'instauration d'un mode de scrutin partiellement proportionnel.

Samara – Présentation sur « Parlons Démocratie » et activité d'apprentissage par l'expérience (John Beebe)


Ottawa

  • John Beebe a animé une activité d'apprentissage par l'expérience fondée sur l'initiative « Parlons Démocratie ». Seuls ou en groupes, les participants ont cerné les quatre plus grandes caractéristiques de la démocratie selon eux.
  • Après de longues discussions, les groupes étaient invités à trouver un consensus et à créer des « bracelets de la démocratie » représentant les grandes caractéristiques de la démocratie selon eux, au moyen d'un code de couleurs.
  • M. Beebe a présenté les autres volets de « Parlons Démocratie » et a indiqué comment les organismes jeunesse peuvent utiliser cet outil pour tenir leurs propres discussions.

V. Obstacles à la participation et mesures efficaces

Les participants aux ateliers ont relevé différents types d'obstacles qui empêchent les jeunes de participer à la vie civique. Ils ont également mis en commun leur expérience pour révéler des mesures qui peuvent aider à lever ces obstacles en favorisant la participation des jeunes. Ce processus a permis de dresser une liste exhaustive d'obstacles et de mesures qui pourront orienter les activités des organismes jeunesse, des organismes électoraux, des politiciens, des candidats, des enseignants et des jeunes dirigeants. Le tableau qui suit résume les obstacles et les mesures relevés.

Obstacles à la participation Mesures efficaces
Obstacles liés à l'éducation et aux ressources
  • Connaissance insuffisante du processus électoral, des partis politiques et des enjeux.
  • Impression que les jeunes ne connaissent pas suffisamment les enjeux civiques pour participer.
  • Manque de ressources pour participer (occasions, temps et capacité).
  • La participation citoyenne n'est pas considérée comme une priorité. Les jeunes ayant un plus faible revenu doivent d'abord penser à leur subsistance. Les jeunes sont plus occupés qu'auparavant et doivent souvent concilier le travail et les études.
  • L'éducation civique est dévalorisée en faveur d'autres matières.
  • Promouvoir l'apprentissage par l'expérience au moyen d'élections simulées, de conseils de jeunes, de parlements des étudiants, de débats avec des candidats et d'autres activités.
  • Offrir des programmes de mentorat avec les politiciens et les candidats.
  • Enseigner l'éducation civique, à titre informel, dans le cadre d'activités offertes aux centres communautaires.
  • Veiller à ce que des ressources d'éducation civique et de l'information sur les élections soient facilement accessibles.
  • Promouvoir l'éducation civique, que ce soit en classe où à l'extérieur de la classe.
Manque d'intérêt
  • Impression que participer à la vie civique est ennuyeux ou sans importance.
  • L'apathie est parfois perçue comme « cool ».
  • Les jeunes craignent d'être ridiculisés ou intimidés s'ils expriment leurs points de vue.
  • Manque d'intérêt. Trop de distractions et trop de renseignements contradictoires pour soutenir un intérêt à l'égard de la politique.
  • L'éducation civique n'est pas toujours enseignée d'une façon intéressante. Les jeunes peuvent avoir de la difficulté à voir comment la politique touche leur vie.
  • La participation citoyenne ne fait pas partie intégrante de la culture des jeunes.
  • Les politiciens ne s'adressent pas toujours aux jeunes dans un langage accessible.
  • Utiliser des enjeux culturels populaires pour tenir des discussions plus importantes et significatives sur la participation citoyenne.
  • Tirer parti d'images ou d'œuvres artistiques adaptées à la réalité culturelle des jeunes.
  • Tenir des conversations franches dans un langage simple.
  • Aller à la rencontre des jeunes dans leur milieu, écouter leurs expériences et faire des liens avec la participation citoyenne.
  • Susciter un intérêt au moyen de possibilités d'emploi.
  • Rendre la participation citoyenne amusante en organisant des festivals.
  • Faire de l'action citoyenne une expérience sociale en invitant des amis et en faisant participer toute la communauté.
Sentiment d'intimidation et manque de confiance
  • Le processus de participation peut être intimidant. Les jeunes peuvent se sentir submergés, particulièrement s'ils ont peu d'occasions de participer à la vie citoyenne.
  • Les jeunes peuvent manquer de confiance en leur opinion politique et être intimidés par l'action politique. Ils peuvent se sentir inférieurs ou peu efficaces, ou avoir généralement l'impression que leur opinion n'est pas importante.
  • Ceux qui sont « dans le milieu » ne créent pas toujours des espaces propices à la participation des jeunes, et la participation à la vie politique peut être considérée comme élitiste.
  • Organiser des activités facilement accessibles (c.-à-d. qui ne sont pas seulement destinées à des personnes ayant déjà un niveau de connaissances élevé). Laisser aux jeunes le soin d'en choisir le thème.
  • Organiser des activités aux centres communautaires et à d'autres endroits où les jeunes se réunissent régulièrement.
  • Utiliser un langage simple et faire en sorte que tous se sentent bien accueillis.
  • Servir de la nourriture lors des activités! Attribuer des prix. Célébrer la participation des jeunes.
Impression qu'on ne donne pas l'occasion aux jeunes de participer
  • Les jeunes peuvent se sentir exclus. La voix des jeunes n'est pas toujours reconnue à sa juste valeur, et les jeunes sont parfois invités à des activités qui ne sont pas significatives, simplement pour la forme. Cette situation peut créer un sentiment d'impuissance.
  • Les organismes ne sont pas toujours structurés de façon à accueillir les jeunes. Ils ne s'efforcent pas toujours de recruter des jeunes et de tenir compte de leurs intérêts.
  • Il existe peu de tribunes ou de groupes de soutien pour que les jeunes puissent tenir des discussions politiques ouvertes.
  • On n'appuie pas toujours les projets de participation citoyenne des jeunes.
  • Faire participer les jeunes de façon significative. Éviter les gestes purement symboliques. Créer des espaces adaptés aux jeunes, où ils sont à l'aise de poser des questions et ne craignent pas de se tromper. Encourager la prise de risques.
  • Donner aux jeunes les moyens d'agir, et veiller à ce que les décisions et les solutions proviennent d'eux.
  • Présenter votre organisme et vos activités d'une façon qui touche les jeunes (p. ex. inviter un jeune à faire partie de votre conseil d'administration).
  • Créer des milieux accueillants et non intimidants.
  • Créer des espaces favorisant l'intervention de modèles, la collaboration entre pairs et l'apprentissage continu.
Négativité et frustration
  • Les questions qui touchent les jeunes ne sont pas toujours abordées par les politiciens.
  • Les médias véhiculent une image négative de la politique. On met l'accent sur les luttes politiques intestines plutôt que sur les enjeux importants.
  • Les jeunes éprouvent le sentiment que les candidats et les politiciens ne reflètent pas toujours la diversité de la société.
  • Les jeunes estiment que leurs points de vue ne sont pas entendus ou pris au sérieux, que jamais rien ne change de toute façon, ou que leur participation n'a pas une incidence importante dans leur vie.
  • Manque d'authenticité. Les politiciens sont parfois obligés de suivre la ligne de parti plutôt que d'agir en tant que représentants indépendants.
  • On a le sentiment qu'un vote ne changera rien.
  • Les politiciens devraient engager des discussions franches et constructives avec les jeunes. Il faut parler avec les jeunes, et non pas aux jeunes.
  • Trouver des occasions d'établir le contact avec les jeunes dans un cadre informel.
  • Créer des occasions de contact direct entre les jeunes et les politiciens (p. ex. lors de réunions des députés ou de tous les candidats), en mettant l'accent sur les questions qui touchent les jeunes.
  • Encourager les jeunes et les politiciens à rompre le cercle vicieux. Lorsque les jeunes ne votent pas, les politiciens sont moins susceptibles de s'intéresser à leurs enjeux, ce qui décourage encore plus les jeunes de voter.
Difficultés d'accès
  • Le vote peut être perçu comme peu pratique, en particulier pour les jeunes qui se déplacent souvent. Certains jeunes se heurtent à des difficultés de transport.
  • La fréquence des élections et les différentes règles applicables d'une administration (municipale, provinciale, fédérale) à une autre créent une confusion, ce qui fait qu'on ne sait plus où, quand et comment voter.
  • Les jeunes estiment qu'ils n'ont pas le temps de s'informer pour savoir comment s'inscrire et voter.
  • Organiser et promouvoir des campagnes d'inscription des jeunes électeurs, en particulier dans les endroits que fréquentent les jeunes.
  • S'assurer que des jeunes sont présents au sein des institutions officielles et dans les lieux de scrutin. Embaucher des jeunes lors d'élections.
  • Établir des bureaux de scrutin sur les campus des cégeps et des universités.
  • Offrir des possibilités de s'inscrire et de voter là où les gens se réunissent habituellement (p. ex. dans des centres commerciaux).
  • Avoir des photographies des candidats et des résumés de leur programme aux bureaux de scrutin et en ligne.
Absence de modèles
  • Les jeunes ont peu de modèles jouant un rôle actif sur la scène politique au sein de leur famille et de leur collectivité.
  • Les jeunes ont peu de modèles jouant un rôle positif sur la scène politique.
  • Les familles ne parlent pas de politique à table.
  • Présenter des modèles aux jeunes.
  • Promouvoir l'éducation par l'exemple entre les générations.
  • Susciter l'enthousiasme chez les enfants envers la participation citoyenne afin qu'ils fassent participer leurs parents. Ces derniers prendront à leur tour connaissance d'enjeux importants et y sensibiliseront leurs enfants, ce qui créera un cercle vertueux de participation.

Obstacles technologiques
  • La prolifération des technologies, même si elles offrent de nouvelles occasions de participation, peut détourner l'attention et nuire aux discussions de groupe.
  • Les technologies ne devraient pas remplacer une réelle participation, bien qu'elles puissent être utilisées de manière stratégique.
  • Rendre l'information accessible en ligne, avoir recours aux vignettes actives des sites Web, à des éléments graphiques, à des documentaires, aux médias sociaux et aux applications comme Google Maps pour indiquer où se trouvent les bureaux de vote.
  • S'assurer que les comptes de médias sociaux sont utilisés activement et que leur contenu convient à tous les abonnés (et non seulement à quelques-uns); diffuser des messages positifs.
  • Utiliser les médias sociaux à titre de complément aux médias traditionnels (p. ex. les cadeaux publicitaires, les bulletins, les rappels, la guérilla marketing).
Manque de coopération entre les organismes
  • Les organismes sont parfois en concurrence pour obtenir des ressources.
  • Les membres d'organismes peuvent être très occupés et n'ont pas toujours le temps de collaborer.
  • Établir un partenariat avec de jeunes dirigeants ou des organismes qui œuvrent auprès des jeunes. La participation de ces dirigeants influencera les jeunes, et les partenariats permettront d'éviter le chevauchement d'activités et le double emploi des ressources.
  • Souligner les réalisations des autres organismes; partager les ressources et faire connaître les réussites. Former des alliances, des communautés et des mouvements.

VI. Préparatifs pour 2015


Moncton

Les participants ont relevé de nombreuses mesures pouvant être prises pour aider les jeunes à se préparer à voter à la prochaine élection fédérale. La présente rubrique dresse la liste des engagements qui ont été pris lors des ateliers. Regroupés et structurés selon une suite ordonnée, ces engagements forment un plan général pouvant être mis en œuvre par tout organisme, en prévision de l'élection de 2015.

1. Préparer votre organisation

  • Écouter les jeunes et les faire participer à la planification et à la prise de décisions. Créer un environnement adapté aux jeunes qui valorise leur implication et qui les incite à prendre part aux élections. On doit également tenir des groupes de discussion formés de jeunes pour obtenir de la rétroaction sur l'information et les autres besoins et sur la façon de les combler.
  • Organiser une discussion sur le vote et la participation citoyenne à une assemblée générale annuelle. Mettre à contribution de jeunes dirigeants qui participent déjà activement à la vie civique.
  • Offrir aux employés une formation sur la participation citoyenne afin qu'ils soient en mesure d'atteindre efficacement les jeunes.
  • Faire appel aux jeunes pour définir le mandat et le rôle des organismes.
  • Multiplier les programmes et les projets sur la participation citoyenne destinés aux jeunes.
  • Relier la participation citoyenne à d'autres domaines d'action de votre organisation, comme les programmes de loisirs jeunesse dans le cadre desquels la participation citoyenne peut faire l'objet de discussions comme sujet spécial.
  • Intégrer l'initiative Parlons Démocratie aux programmes de l'organisme. Former de jeunes dirigeants afin qu'ils animent ces rencontres.


Montréal

2. Préparer les jeunes

  • Mener des campagnes d'éducation des électeurs de niveau communautaire et tenir des événements qui comprennent une composante éducative sur le vote. Il peut s'agir d'événements informels, comme une soirée dans un pub sur le campus ou d'un barbecue communautaire. Il peut également s'agir d'activités officielles comme des ateliers ou des consultations pour améliorer la sensibilisation et la connaissance citoyennes. Il importe de s'adresser à des gens qui sont moins susceptibles de connaître la politique, notamment les jeunes immigrants, pour les aider à se familiariser avec la démocratie canadienne et avec les processus démocratiques.
  • Favoriser la connaissance du processus électoral afin de veiller à ce que les jeunes soient assez confiants et bien informés pour participer. Ceci peut être fait au moyen de tout un éventail d'activités, comme l'établissement d'un glossaire ou d'un guide électoral en langage courant, ou la rédaction des plateformes de partis en langage simple. Vous pouvez également inciter les jeunes à examiner ce que font les partis politiques dans certains domaines qui leur importent.

  • Toronto

    Organiser des activités de participation et d'apprentissage comme des débats ou des séances de questions et réponses où des jeunes peuvent interagir avec des candidats et des représentants élus. Ceci peut également comprendre des activités préalables aux débats pour établir la capacité des jeunes de se préparer à discuter avec des politiciens.
  • Organiser une élection simulée.
  • Former des « ambassadeurs de la démocratie » à présenter aux organismes communautaires.
  • Réaliser un documentaire pour faire mieux connaître la situation des jeunes et du vote.
  • Discuter du processus électoral et faire de l'élection un sujet de conversation.

3. Communiquer l'information sur l'inscription et le vote

  • Communiquer les renseignements transmis par Élections Canada afin d'indiquer aux jeunes où, quand et comment voter. (Vous nous avez également dit qu'il est important d'avoir recours à divers formats pour transmettre des renseignements sur l'inscription et l'élection, notamment par le biais des médias sociaux. Élections Canada mettra de l'information à la disposition des jeunes par les médias sociaux, les bulletins électroniques, des feuillets d'information, et d'autres formes de contenu qui peuvent être partagées facilement telle que de l'infographie).
  • Si vous produisez vos propres ressources, plusieurs d'entre vous avez souligné l'importance d'adapter le contenu aux jeunes.
  • Il est également important, dans le cadre de la diffusion de l'information, d'aller à la rencontre des jeunes là où ils se trouvent. Par exemple, il peut s'agir des centres récréatifs ou des centres commerciaux.

  • Vancouver

    Inviter les jeunes à vérifier leur inscription en ligne.
  • Encourager les jeunes à travailler aux bureaux de vote.

4. Stimuler le vote

  • Organiser le transport des jeunes qui votent pour la première fois (un groupe a mentionné l'idée d'un transport par autobus). Utiliser les médias sociaux pour promouvoir l'idée.
  • Élaborer une campagne pour reconnaître les jeunes électeurs – en particulier ceux qui votent pour la première fois – dans votre réseau. Créer des écussons et des mots-clics sur les médias sociaux pour Facebook et Twitter. Diffuser des images « J'ai voté ». Mettre les amis et la famille au défi de voter. Lancer une campagne incitant les jeunes à prendre des selfies à l'extérieur des bureaux de scrutin et à les partager avec leurs réseaux.
  • Promouvoir des concours amicaux d'incitation au vote entre des groupes d'amis ou des communautés. Par exemple, entre les différents étages des résidences étudiantes.
  • Lancer une campagne qui incite les familles à voter ensemble. Il peut s'agir d'une excellente façon non seulement d'amener les jeunes électeurs aux bureaux de scrutin, mais également d'amener les enfants qui n'ont pas l'âge de voter à se familiariser avec le processus de vote.
  • Créer des vidéos amusantes dans le but d'inciter les jeunes à voter.
  • Organiser un rassemblement éclair pour le vote.
  • Lancer une campagne pour inviter les jeunes à aller voter avec un ami (« on ne laisse pas un ami s'abstenir de voter »).
  • Faciliter le transport.
  • Organiser une fête pour les jeunes après l'élection.

5. Collaborer

  • Collaborer avec d'autres organismes jeunesse pour éviter le chevauchement des activités et en accroître la portée. Sur le site Web des organismes, publier des liens menant à de l'information sur la participation citoyenne.
  • Contribuer aux outils de planification pouvant être utilisés par divers organismes (p. ex. une plateforme commune où les organismes peuvent présenter leurs projets de participation).
  • Appuyer et promouvoir des groupes qui accomplissent déjà un excellent travail en matière de participation citoyenne.
  • Favoriser et promouvoir l'établissement d'une communauté pour la participation citoyenne des jeunes.
  • Créer un réseau pour stimuler la participation des électeurs.

VIII. Les mesures à prendre

Les participants ont relevé des mesures à prendre pour favoriser la réalisation de ces engagements, notamment :

Partenariats

  • Établir des partenariats avec des organismes animés par des préoccupations semblables.
  • Rencontrer d'autres organismes voués à la participation citoyenne afin de délimiter le champ d'action de chacun.
  • Garder le contact avec les participants des ateliers « Inspirer la démocratie ».
  • Nouer un partenariat avec les enseignants souhaitant faire participer leurs étudiants aux activités.
  • Modèles (y compris au sein de la famille, mais aussi chez les politiciens et les principaux intervenants locaux).

Ressources

  • Financement
  • Outils (tels que ceux offerts dans le cadre de l'initiative « Inspirer la démocratie »)
  • Ressources visuelles pour communiquer l'information sur le processus électoral et la participation citoyenne en général (p. ex. éléments graphiques, arborescence des ressources, vidéos YouTube)
  • Guides d'information de l'électeur
  • Espaces communautaires où les jeunes peuvent tenir des discussions ouvertes
  • Bénévoles
  • Activités de sensibilisation pour faire connaître le processus; séances d'information
  • Assurer l'accessibilité de l'information
  • Davantage d'ateliers afin d'offrir des occasions de réseautage et d'échanges
  • Présence d'Élections Canada dans les médias sociaux au moyen d'applications et d'information partageable sur les façons de voter
  • Accès à des ressources d'éducation civique gratuites et adaptés aux jeunes, particulièrement pour les groupes de jeunes sous-représentés (p. ex. les jeunes Autochtones)
  • Offrir régulièrement des webinaires à l'intention du personnel des organismes jeunesse du pays

VIII. Regard vers l'avenir

Les ateliers auront été une occasion sans précédent de créer, à l'échelle du Canada, une communauté d'organismes voués à la participation des jeunes et dont la mission consiste à les informer et à les inciter à voter. Dans la période précédant l'élection fédérale de 2015, Élections Canada a pour objectif de collaborer avec cette communauté et de veiller à ce que les organismes disposent des ressources et de l'information nécessaires pour établir le contact avec les jeunes Canadiens. Aussi Élections Canada prendra-t-il les mesures suivantes au cours des mois à venir :

  • Lancer une série de webinaires mensuels pour présenter les nouvelles études sur la participation des jeunes, y compris un webinaire sur l'inscription et le vote. Les webinaires seront également une occasion pour les organisations de rendre compte de leurs activités.
  • Continuer d'assurer la disponibilité et l'accessibilité d'études, d'outils et de renseignements au moyen du site Web et du bulletin « Inspirer la démocratie ».
  • Fournir de la documentation sur l'inscription et le vote en prévision de l'élection fédérale.
  • Continuer d'offrir aux organismes une plateforme leur permettant de collaborer et de rendre compte de leurs activités.
  • Aider les organismes à s'échanger de l'information et à rester en contact.

Élections Canada tient à remercier les organismes et les personnes qui ont participé à cette importante série d'ateliers. La qualité des discussions engagées et l'éventail des expériences partagées ont contribué au franc succès de cette initiative.

Nous nous réjouissons à l'idée de travailler avec vous dans le cadre des préparatifs pour 2015!

Annexe A : Villes et dates

Halifax les 28 et 29 avril Rapport sommaire – Halifax
Toronto les 15 et 16 mai Rapport sommaire – Toronto
Ottawa les 26 et 27 mai Rapport sommaire – Ottawa
Vancouver les 29 et 30 mai Rapport sommaire – Vancouver
Winnipeg les 4 et 5 juin Rapport sommaire – Winnipeg
Edmonton les 17 et 18 juin Rapport sommaire – Edmonton
Québec les 18 et 19 septembre Rapport sommaire – Québec
Montréal les 25 et 26 septembre Rapport sommaire – Montréal
Moncton les 2 et 3 octobre Rapport sommaire – Moncton
Calgary les 23 et 24 octobre Rapport sommaire – Calgary

Annexe B : Organismes participants*

Calgary

3 Things for Calgary – Mayor's Civic Engagement Committee
Antyx Community Arts
Association étudiante de l'Universitè Mount Royal
Association étudiante du Southern Alberta Institute of Technology (SAIT)
Association étudiante de l'University de Lethbridge
Bringing Youth Towards Equality
Get Out the Vote, Université de Calgary
Université Mount Royal
Université de Calgary
Youth Central

Edmonton

Alberta Committee of Citizens with Disabilities
Association étudiante de l'Université de Regina
Bibliothèque publique d'Edmonton
Boyle Street Community Services
Boys and Girls Club – Leduc
Canadian Native Friendship Centre
Conseil étudiant de l'Université de l'Alberta
Elections Alberta
Jasper Place High School, Global Café
John Humphrey Centre for Peace and Human Rights
Metis Nation of Alberta
The Candora Society of Edmonton
Wecan Cooperative
YMCA – Edmonton
YOUCAN

Halifax

Boys and Girls Club of East Dartmouth
Chebucto Connections – Pathways to Education
Elections Nova Scotia
Heartwood Centre for Community Youth Development
LeBrun Recreation Centre (municipalité régionale d'Halifax)
Springtide Collective
Students Nova Scotia

Moncton

4-H Nouveau-Brunswick
Association étudiante de l'Université du Nouveau-Brunswick
Association étudiante de l'Université St. Thomas
Centre communautaire de Rabbittown
Centre d'accueil et d'accompagnement francophone des immigrants
Community Sector Council of Newfoundland and Labrador
Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick
Université du Nouveau-Brunswick
YMCA – Grand Moncton
YWCA

Montréal

Centre d'écologie urbaine de Montréal
Centre d'encadrement pour jeunes femmes immigrantes
Comité des jeunes
Conseil jeunesse de Montréal
Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal
Fédération étudiante universitaire du Québec
Forum jeunesse de l'île de Montréal
Forum jeunesse des Laurentides
Forum jeunesse Estrie
Forum jeunesse Lanaudière
Forum jeunesse Longueuil
Forum jeunesse Vallée-du-Haut-Saint-Laurent
FTQ – TUAC 501
Génération d'idées
La Maison d'Haïti
Mouvement pour une démocratie nouvelle
Quebec Community Groups Network
Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec
Université Concordia – Centre pour l'étude de la citoyenneté démocratique
Université McGill – Centre pour l'étude de la citoyenneté démocratique
Ville de Montréal
YMCA ­– Québec

Ottawa

Académie des citoyennes et des citoyens
Association nationale des centres d'amitié (ANCA)
Fédération canadienne des étudiantes et étudiants
Fédération de la jeunesse canadienne-française
Fondation Michaëlle Jean
Forum pour jeunes Canadiens
Motivate Canada
Société d'aide à l'enfance d'Ottawa
YOUCAN
Youth Ottawa

Québec

Association des étudiantes et étudiants de Laval inscrits aux études supérieures
Carrefour jeunesse-emploi de la MRC de Montmagny
Directeur général des élections du Québec
Électeurs en herbe
Fédération des commissions scolaires du Québec
Fédération étudiante collégiale du Québec
Fédération étudiante universitaire du Québec
Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale
Forum jeunesse régional Chaudière-Appalaches
Regroupement Action Jeunesse 02
Regroupement des centres d'amitié autochtones du Québec
Réseau jeunesse des Premières Nations du Québec et du Labrador
Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec

Toronto

Agincourt Community Services Association
Association afghane de l'Ontario
Association albano-canadienne
CanLeads
Centre d'excellence pour l'engagement des jeunes/Commission des étudiants
Centre de partenariats communautaires
Clubs Garçons et Filles du Canada – bureau national
Coalition of Youth Councils
Fondation filles d'action
Hart House, Université de Toronto
Maytree
North York Community House
Services communautaires banglado-canadiens
Services communautaires Dixon Hall/Mid-Toronto
Services d'emploi jeunesse
Société de logement communautaire de Toronto
The Next Edition
Ville de Toronto (bureau du secrétaire municipal)

Vancouver

Canadian Women Voters Congress
Cedar Cottage Neighbourhood House
Centre for the Study of Democratic Institutions
CityStudio Vancouver
Elections BC
Élections Canada – Vancouver-Est
Engaged City Task Force
Engaged Immigrant Youth (Vancouver School Board)
My Vote Matters
Réconciliation Canada
SFU Public Square
Simon Fraser University Student Society
UBC Alma Mater Society
UBC Graduate Student Society
Université Fraser Valley
Ville de Vancouver
YMCA – Grand Vancouver
Young Women Civic Leaders/Justice Education Society de la C.-B.

Winnipeg

Boys and Girls Clubs – Winnipeg
Central Neighbourhoods Development Corporation
Élections Manitoba
Musée canadien des droits de la personne
Literacy Partners of Manitoba
N.E.E.D.S. Inc.
Ville de Winnipeg (bureau du secrétaire municipal)
YMCA – YWCA de Winnipeg

*Cette liste ne comprend pas les organismes nationaux qui ont pris part aux ateliers (voir II. Introduction pour obtenir la liste de ces organismes).