Inspirer la démocratie
Menu du site

Série d'ateliers « Inspirer la démocratie »
Rapport sommaire – Ottawa, les 26 et 27 mai 2014

Le troisième atelier « Inspirer la démocratie » s'est tenu les 26 et 27 mai à Ottawa, en Ontario. L'atelier visait à aider les organismes jeunesse à comprendre le problème de la participation déclinante des jeunes au processus électoral, à leur fournir des outils pour résoudre ce problème, et à les encourager à prendre des mesures concrètes pour s'assurer que les jeunes sont prêts à voter à l'élection générale de 2015.

Dix-huit représentants de 12 organismes ont participé à l'atelier, dont trois jeunes délégués (voir la liste des organismes participants en annexe). Tout au long de l'atelier, ils ont participé activement et ont formulé de précieux commentaires sur les causes du déclin de la participation électorale et les mesures pouvant être prises par les organismes afin de raviver l'intérêt des jeunes pour la vie citoyenne et démocratique.

Voici un résumé de l'atelier. Les rapports des ateliers tenus jusqu'à maintenant se trouvent sur le site Web d'« Inspirer la démocratie », sous l'onglet Événements. Un rapport final sur la série d'ateliers sera publié plus tard en 2014.


Jour 1 : lundi 26 mai

Les participants ont commencé par définir la participation citoyenne des jeunes et déterminer les obstacles qui empêchent les jeunes de participer pleinement à la vie citoyenne.

Plusieurs points ont été soulevés, notamment :

  • La participation citoyenne peut prendre de multiples formes. Elle consiste à changer les choses et à contribuer à la qualité de vie en posant des gestes concrets. Elle est liée à une conception du bien commun.

  • Elle comprend des aspects politiques et non politiques, tant individuels que collectifs. La participation citoyenne concerne tous les segments de la communauté et doit se traduire par des activités pour tous les âges; elle devrait être accessible aux jeunes.

  • La participation citoyenne est beaucoup plus vaste que le vote. Elle demande des compétences et des connaissances.

Voici les éléments mentionnés pour définir les obstacles à la participation citoyenne chez les jeunes :

  • L'impuissance. La voix des jeunes n'est pas toujours reconnue à sa juste valeur, et les jeunes participent parfois à des activités qui ne sont pas significatives, simplement pour la forme. Les jeunes perçoivent parfois les politiciens comme étant fermés. Lorsque les jeunes ne votent pas, les politiciens les ignorent, ce qui décourage encore plus les jeunes de voter. Les politiciens ne pensent qu'à obtenir des votes.

  • Le manque de ressources. Les jeunes ayant un plus faible revenu ou vivant dans la pauvreté doivent penser à leur subsistance plutôt qu'à la participation citoyenne. Les jeunes sont plus occupés qu'auparavant (école, travail, etc.) et doivent passer plus d'heures à travailler.

  • La démocratie n'est pas toujours représentative (p. ex. les minorités visibles ne sont pas toujours bien représentées).

  • Changement dans le milieu de l'éducation. Les priorités ne sont plus axées sur la vie civique, mais davantage sur l'économie. Parfois, les jeunes comprennent mal les structures politiques. L'information n'est pas suffisante entre les élections.

  • Rupture ou manque de pertinence. L'éducation civique n'est pas enseignée d'une façon intéressante. Les jeunes peuvent avoir de la difficulté à voir comment la politique touche leur vie.

  • Manque d'authenticité. Les politiciens peuvent avoir l'air de faire semblant. Ils sont parfois obligés de suivre la ligne de parti plutôt que d'agir en tant que représentants indépendants.

  • Manque d'intérêt. Il peut y avoir trop de distractions et trop d'information pour soutenir l'intérêt à l'égard de la politique.

  • Désillusion à l'égard du processus. Les sujets entourant la politique sont souvent négatifs.

Jour 2 : mardi 27 mai

Le deuxième jour de l'atelier prévoyait des présentations et des discussions sur les pratiques exemplaires en matière de participation citoyenne et sur les mesures pouvant être prises par les organismes pour favoriser la participation des jeunes.

Séance en matinée

Présentation d'Élections Canada et discussion sur les conclusions de recherche sur la participation citoyenne (Miriam Lapp)

  • Les études montrent que les jeunes se heurtent à des obstacles liés à l'accès et à la motivation. Les organismes peuvent prendre des mesures pour aider les jeunes à surmonter ces obstacles.

  • Pendant la discussion, les participants ont souligné l'importance des communications avec tous les groupes de jeunes, particulièrement ceux qui ont tendance à être marginalisés.

  • Les participants ont reconnu la nécessité de faire intervenir plusieurs groupes pour aborder la participation électorale déclinante.


Youri Cormier parle de l’Apathie c’est plate

L'apathie c'est plate – Présentation sur l'approche de L'apathie c'est plate pour susciter l'intérêt des jeunes (Youri Cormier)

  • Youri Cormier a présenté l'approche de L'apathie c'est plate pour susciter l'intérêt des jeunes et a souligné l'importance d'utiliser l'humour, de ne pas être condescendant et de faire appel à des intervenants branchés.

  • Il faut avoir recours à des tactiques variées pour joindre les jeunes, que ce soit en personne ou en ligne. Des « équipes de rue » qui vont à la rencontre des jeunes afin de susciter leur intérêt sont particulièrement efficaces. On peut faire appel aux jeunes qui participent déjà pour convaincre les autres; plusieurs contacts sont nécessaires pour que les jeunes portent un réel intérêt.

  • Youri a parlé de l'importance d'utiliser des messages non partisans pour mobiliser les jeunes. Il a expliqué comment planifier des activités neutres en invitant tous les partis et les candidats, et en les consultant au préalable sur des questions de politique à débattre.

  • En 2015, L'apathie c'est plate lancera une campagne centralisée pour recueillir les « promesses de vote » afin de rappeler aux jeunes le jour de l'élection et de leur prouver la force du nombre.

CIVIX – Présentation sur les activités de CIVIX (Taylor Gunn)

  • Taylor Gunn a présenté les activités et les réalisations des divers programmes de CIVIX, tels que Vote étudiant, la Journée du représentant et les Consultations budgétaires auprès des élèves. Il a mis l'accent sur le fait que les résultats de Vote étudiant ne peuvent pas être anticipés, et que les jeunes n'ont pas tendance à voter pour un parti ou une idéologie en particulier.

  • La Journée du représentant donne l'occasion aux représentants élus d'interagir avec les jeunes dans le cadre de discussions ouvertes et approfondies.

  • La présentation s'est terminée par une discussion sur les connaissances et les expériences qui sont nécessaires pour favoriser le vote. En faisant des connaissances et de l'expérience des priorités, les organismes jeunesse peuvent aider les jeunes à prendre l'habitude de voter.



Les participants discutent des mesures efficaces en matière de mobilisation des jeunes

Séance en après-midi

Participation des jeunes – Discussion sur les solutions éprouvées et les pratiques exemplaires

Les participants ont cerné les pratiques exemplaires ci-dessous pour amener les jeunes à participer :

  • Présenter votre organisme et vos activités d'une façon qui touche les jeunes (p. ex. inviter un jeune à faire partie de votre conseil d'administration). Éviter d'agir uniquement pour la forme.

  • Tenir des assemblées parlementaires et des élections simulées pour que les jeunes puissent apprendre par l'expérience.

  • Mettre en place des milieux sécuritaires et rassurants où les jeunes peuvent s'exprimer librement. Rencontrer les jeunes sous leurs conditions. Leur permettre de faire des erreurs et encourager la prise de risques.

  • Utiliser des éléments infographiques et les médias sociaux. S'assurer que les comptes de médias sociaux sont utilisés activement et que leur contenu convient à tous les abonnés (et non seulement à quelques-uns); diffuser des messages positifs.

  • Tirer parti d'images ou d'œuvres artistiques pertinentes sur le plan culturel.

  • Être authentique.

  • Célébrer les réalisations et les succès des autres organismes, et partager les ressources. Former des alliances, des communautés et des mouvements.

  • Servir de la nourriture dans le cadre des activités.

  • Créer des espaces favorisant l'intervention de modèles, la participation entre paires et l'apprentissage continu.


Les participants s’engagent à agir en prévision de l’élection générale de 2015

Mobiliser les jeunes pour qu'ils passent à l'action; mesures pouvant être prises par les organismes

Les participants ont discuté des mesures pouvant être prises pour accroître la participation citoyenne pendant l'élection générale de 2015 et de façon générale. Les organismes se sont engagés à prendre les mesures suivantes :

  • Contribuer aux outils de planification pouvant être utilisés par divers organismes (p. ex. un espace commun où les organismes peuvent présenter leurs projets de participation, comme Inspirer la démocratie).

  • Tenir des activités où les jeunes peuvent interagir avec les candidats et les représentants élus.

  • Mener une campagne d'inscription des élèves; fournir des renseignements sur les campus.

  • Former des élèves pour faire du rayonnement.

  • Indiquer aux jeunes comment, quand et où ils peuvent voter. Utiliser des vidéos divertissantes.

  • Renforcer les partenariats et les collaborations.

  • Favoriser le système de jumelage pour aller voter (chaque jeune doit aller voter avec quelqu'un d'autre).

  • Rédiger un bulletin.


Des conseils amicaux pour Élections Canada

Les participants ont indiqué avoir besoin des outils ci-dessous pour soutenir ces activités :

  • Des renseignements accessibles et plus « branchés » d'Élections Canada (ou de ses partenaires comme L'apathie c'est plate).

  • Davantage d'ateliers afin d'offrir des occasions de réseautage et d'échanges.

  • Présence d'Élections Canada dans les médias sociaux au moyen d'applications et de renseignements faciles à transmettre sur les façons de voter.

À la fin de l'atelier, Miriam Lapp, directrice adjointe, Rayonnement, à Élections Canada a réitéré l'engagement de l'organisme à établir le contact avec les jeunes afin de s'assurer qu'ils savent comment s'inscrire et voter à la prochaine élection fédérale de 2015. Elle a fait savoir que l'esprit de collaboration favorisé par l'atelier se poursuivra, et qu'Élections Canada continuera à travailler de concert avec tous les intervenants pour accroître la participation des jeunes en vue de l'élection de 2015. Les participants ont été invités à transmettre leurs commentaires à Élections Canada sur le site Web. Le rapport sur l'activité sera aussi publié sur le site.

Annexe : Liste des organismes participants

  • L'apathie c'est plate
  • Fédération canadienne des étudiantes et étudiants
  • La Société de l'aide à l'enfance d'Ottawa
  • Académie des citoyennes et citoyens
  • CIVIX
  • Fédération de la jeunesse canadienne-française
  • Forum pour jeunes Canadiens
  • Fondation Michaëlle Jean
  • Motivate Canada
  • Association nationale des centres d'amitié
  • YOUCAN
  • Youth Ottawa