Inspirer la démocratie
Menu du site

Je ne veux pas, ou est-ce trop difficile? L'incidence des facteurs liés à la motivation et à l'accès sur la participation des jeunes à l'élection canadienne de 2015

Partager ce rapport   Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn

Télécharger le rapport en PDF

Note au lecteur

Rapport commandé par Élections Canada

Jean-François Daoust et Fernando Feitosa

Université de Montréal
Département de sciences politiques

Juin 2016

Le présent rapport (traduit de l'anglais) a été présenté lors de la conférence « Youth Political Participation: On the Diverse Roads to Democracy » (participation politique des jeunes : les voies diversifiées vers la démocratie), tenue les 16 et 17 juin 2016, à Montréal (Québec).

Introduction

En 2013, Gélineau a montré que certains facteurs, comme le devoir civique, les connaissances politiques et l'intérêt envers la politique, avaient eu une incidence sur la décision des jeunes adultes de voter ou de s'abstenir de voter à l'élection fédérale canadienne de 2011. Nous approfondissons l'étude de Gélineau en fournissant des données probantes sur l'incidence des facteurs liés à la motivation et à l'accès, considérés comme des facteurs déterminants de la volonté et de la facilité à voter, respectivement, relativement à la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015.

Nous utilisons des données de l'Enquête nationale auprès des jeunes (ENJ) de 2015, qui visait 2 506 répondants âgés de 18 à 34 ans et 503 répondants âgés de 35 ans ou plus, sondés en octobre ou en novembre 2015. Nous constatons que le fait de se rendre au lieu de vote et le devoir civique sont les variables explicatives les plus importantes de la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015, suivis par l'intérêt envers la politique, les connaissances politiques et l'efficacité externe. Aucun autre facteur lié à la motivation ou à l'accès n'a eu d'incidence sur la participation des jeunes à l'élection canadienne de 2015.

Le présent document est divisé en trois parties. Tout d'abord, nous présentons une analyse descriptive de l'ensemble des facteurs liés à la motivation et à l'accès à la lumière des données de l'ENJ de 2015 et effectuons une analyse de régression par rapport à un ensemble de données sociodémographiques – dans le but de découvrir quelles données sociodémographiques ont une incidence sur la position des jeunes relativement à ces facteurs. Nous présentons ensuite la relation bidimensionnelle entre chaque facteur lié à la motivation/l'accès et la participation des jeunes et procédons à une analyse de régression logistique multivariables pour isoler ses effets sur la participation. Nous terminons en formulant des recommandations sur ce qu'il faut faire pour favoriser la participation des jeunes aux prochaines élections.

Analyse descriptive et analyse de régression par rapport aux données sociodémographiques

L'ENJ de 2015 mesure 11 facteurs liés à la motivation auprès de l'échantillon de jeunes et d'adultes canadiens, soit le devoir civique, les connaissances politiques, l'intérêt envers la politique, l'efficacité interne, l'efficacité externe, la probabilité que le vote ait un impact, la satisfaction à l'égard de la démocratie, la polarisation électorale, l'importance des enjeux et les sentiments à l'égard des partis politiques et des politiciens. Elle mesure également six facteurs liés à l'accès : mesure dans laquelle il est difficile/facile de trouver des renseignements sur les façons de s'inscrire pour voter, sur les candidats et les partis politiques dans une circonscription donnée, le moment du vote et les différentes façons de voter; et la mesure dans laquelle il est difficile/facile de se rendre au lieu de vote et de prouver son identité/adresse (voir l' A pour consulter les questions du questionnaire).

Tous ces facteurs sont dichotomiques (1 ou 0). Les facteurs ont la valeur 1 lorsque le répondant croit que le fait de voter est un devoir civique; qu'il a bien répondu à au moins trois questions de connaissances politiques; qu'il est plutôt ou fortement en désaccord avec les affirmations voulant que le gouvernement se soucie peu de ce que les gens pensent, que, parfois, le gouvernement et la politique semblent très compliqués et que tous les partis fédéraux sont du pareil au même; qu'il est plutôt ou tout à fait d'accord avec les affirmations selon lesquelles son vote peut contribuer à changer les choses et au moins un parti fédéral parle d'enjeux qui sont importants pour lui; que le répondant est plutôt ou très intéressé par la politique; qu'il est plutôt ou tout à fait satisfait de la démocratie au Canada; qu'il entretient des sentiments positifs à l'égard des partis politiques et des politiciens (c.-à-d. qu'il leur attribue une cote d'au moins 50); et qu'il croit qu'il a été ou qu'il aurait été plutôt ou très facile de trouver des renseignements sur les façons de s'inscrire, le moment du vote, les différentes façons de voter, les partis politiques et les candidats et la façon de se rendre au lieu de vote et de prouver son identité/adresse (l' A contient les codes que nous venons de décrire).

Le tableau 1 présente la moyenne de ces facteurs pour les jeunes seulement – c'est-à-dire que nous avons exclu les adultes âgés de 35 ans ou plus de la présente analyse, car nous nous concentrons sur les jeunes ici. Nous observons dans le tableau 1 que les jeunes de notre échantillon ont, en moyenne, de bonnes connaissances politiques et qu'ils sont intéressés par la politique. Cependant, ils sont, en moyenne, indécis quant à la question de savoir si voter est un devoir civique ou non – nous insistons sur ces trois facteurs liés à la motivation, car ils sont les seules variables explicatives ayant une importance sur le plan statistique en ce qui a trait à la participation électorale des jeunes dans l'analyse de régression logistique multivariables englobant tous les facteurs, comme nous le verrons ci-dessous. Enfin, nous constatons que les jeunes de notre échantillon considèrent que, en moyenne, il est plutôt ou très facile de voter – cela comprend la collecte d'information sur le moment du vote, etc.

Tableau 1. Moyenne des facteurs liés à la motivation et à l'accès selon les données de l'ENJ de 2015
Facteurs Moyenne N
Devoir civique 0,50 2 351
Connaissances politiques 0,57 2 438
Intérêt envers la politique 0,78 2 431
Efficacité externe 0,47 2 339
Efficacité interne 0,47 2 339
Probabilité que le vote ait un impact 0,78 2 361
Polarisation électorale 0,69 2 343
Importance des enjeux 0,88 2 315
Sentiments à l'égard des politiciens 0,63 2 450
Sentiments à l'égard des partis 0,70 2 450
Satisfaction à l'égard de la démocratie 0,72 2 285
Information sur les façons de s'inscrire 0,87 2 071
Information sur les candidats et les partis 0,77 2 231
Information sur le moment du vote 0,95 2 296
Information sur les façons de voter 0,74 1 948
Se rendre au lieu de vote 0,90 2 355
Prouver son identité/adresse 0,91 2 418

Remarque : La valeur de toutes les variables est soit 1 ou 0.

Nous effectuons maintenant une analyse de régression de chaque facteur lié à la motivation/l'accès par rapport à un ensemble de données sociodémographiques mesurées dans le cadre de l'ENJ de 2015 afin de révéler ses répercussions chez les jeunes en 2015. Pour ce faire, nous attribuons une valeur dichotomique de 1 et de 0 au sexe, au niveau de scolarité, au revenu, au lieu de résidence (milieu urbain ou rural), au lieu de naissance, à l'état matrimonial, au fait d'avoir des enfants ou non, au statut d'Autochtone, au handicap, à la langue et à la mobilité résidentielle – ces variables ont une valeur de 1 quand le répondant est de sexe féminin, a effectué au moins un peu d'études postsecondaires, a un revenu annuel d'au moins 40 000 $, vit dans une ville comptant au moins 10 000 habitants, est né à l'extérieur du Canada, est marié, a au moins un enfant, se dit autochtone, est une personne handicapée, est francophone et a déménagé au moins une fois au cours de la dernière année. La région et l'occupation demeurent des variables de catégorie, l'Ontario et le fait d'avoir un emploi étant les catégories de référence. Enfin, nous répartissons les répondants en quatre groupes d'âge : 18 et 19 ans, de 20 à 24 ans, de 25 à 29 ans et de 30 à 34 ans.

Tableau 2 Analyse de régression logistique des facteurs liés à la motivation par rapport aux données sociodémographiques

Devoir civique Connaissances politiques Intérêt envers la politique Polarisation électorale Importance des enjeux Efficacité interne Efficacité externe Probabilité que le vote ait un impact Satisfaction à l'égard de la démocratie Sentiments à l'égard des partis Sentiments à l'égard des politiciens
Moins de 40 000 $ -0,02(0,02) -0,0004(0,02) +0,01(0,02) -0,01(0,02) -0,03(0,01) +0,02(0,02) +0,05(0,02) +0,01(0,02) +0,04(0,02) +0,01(0,02) +0,02(0,02)
Un peu d'études postsecondaires +0,11***(0,03) +0,14***(0,03) +0,05*(0,02) -0,01(0,02) +0,03(0,01) +0,008(0,03) +0,01(0,03) +0,03(0,02) -0,01(0,02) +0,03(0,02) +0,01(0,02)
Région
Atlantique +0,03(0,04) +0,005(0,04) +0,07**(0,03) +0,14***(0,03) +0,05**(0,01) +0,05(0,05) +0,14**(0,04) +0,11***(0,02) +0,003(0,04) +0,12***(0,03) +0,15***(0,03)
Québec +0,05(0,05) -0,10(0,05) -0,02(0,04) +0,0001(0,05) +0,03(0,02) +0,10(0,05) +0,15**(0,05) +0,02(0,04) +0,01(0,05) +0,04(0,04) +0,05(0,05)
Prairies +0,06(0,04) -0,03(0,04) -0,006(0,03) +0,06(0,03) +0,01(0,02) +0,008(0,04) +0,03(0,04) +0,03(0,03) -0,02(0,04) +0,07*(0,03) +0,06(0,03)
Alberta -0,005(0,04) +0,04(0,03) +0,04(0,02) +0,05(0,03) +0,04*(0,01) +0,04(0,04) +0,06(0,04) +0,03(0,03) -0,001(0,03) +0,03(0,03) +0,001(0,03)
C.-B./Territoires +0,06(0,03) +0,03(0,03) +0,04(0,02) +0,04(0,03) +0,03(0,01) +0,06(0,03) +0,08*(0,03) +0,01(0,02) +0,03(0,03) +0,06*(0,03) +0,04(0,03)
Marié +0,03(0,04) +0,01(0,03) +0,04(0,02) +0,08**(0,03) -0,01(0,02) +0,003(0,043) +0,02(0,04) +0,05*(0,02) +0,06*(0,03) +0,003(0,03) +0,008(0,03)
Né à l'extérieur du Canada 0,01(0,03) -0,06(0,03) +0,03(0,02) -0,05(0,03) +0,01(0,01) -0,07*(0,03) -0,03(0,03) +0,04(0,02) +0,11***(0,02) +0,03(0,03) +0,05(0,03)
Déménagé 0,02(0,02) +0,02(0,02) +0,03(0,01) -0,01(0,02) -0,0001(0,01) +0,08***(0,02) +0,006(0,02) -0,03(0,01) -0,06**(0,02) +0,003(0,02) -0,008(0,02)
Au moins un enfant -0,08*(0,03) -0,11**(0,03) -0,01(0,02) -0,03(0,03) +0,02(0,01) -0,02(0,03) -0,05(0,03) -0,01(0,03) -0,006(0,03) -0,02(0,03) -0,07*(0,03)
Francophone +0,11*(0,05) +0,19***(0,04) -0,05(0,04) -0,05(0,05) -0,05(0,04) +0,03(0,06) -0,08(0,06) -0,03(0,05) -0,03(0,06) -0,06(0,05) -0,06(0,06)
Autochtone -0,008(0,04) -0,11**(0,04) +0,02(0,03) -0,002(0,02) -0,002(0,02) -+0,08*(0,04) -0,12**(0,04) +0,03(0,03) -0,07*(0,03) -0,06(0,03) -0,04(0,04)
Handicap +0,01(0,04) -0,02(0,04) -0,01(0,03) -0,04(0,04) -0,08*(0,03) +0,02(0,04) -0,09*(0,04) -0,04(0,03) -0,09*(0,04) -0,07(0,04) -0,02(0,04)
Occupation
Études seulement +0,02(0,03) +0,09**(0,03) -0,0009(0,02) -0,006(0,03) +0,01(0,02) -0,004(0,03) +0,01(0,03) -0,002(0,02) +0,01(0,03) +0,03(0,02) +0,02(0,03)
Emploi et études -0,005(0,03) +0,08**(0,03) +0,07***(0,02) +0,06*(0,02) +0,01(0,01) +0,07*(0,03) +0,06(0,03) +0,03(0,02) +0,01(0,03) +0,05*(0,02) +0,03(0,03)
Sans emploi -0,23***(0,05) -0,18**(0,05) -0,07(0,04) -0,09(0,05) -0,10*(0,04) -0,03(0,06) -0,05(0,05) -0,08(0,05) +0,04(0,04) -0,05(0,05) -0,07(0,05)
Milieu urbain 0,04(0,02) +0,10***(0,02) +0,02(0,02) +0,02(0,02) +0,002(0,01) +0,07**(0,02) +0,05(0,02) +0,01(0,02) -0,01(0,02) +0,03(0,02) +0,02(0,023)
Groupe d'âge
De 20 à 24 ans -0,05(0,03) -0,01(0,03) -0,04(0,02) -0,02(0,03) +0,01(0,01) +0,02(0,03) -0,07(0,03) -0,02(0,03) -0,04(0,03) -0,05(0,03) -0,03(0,03)
De 25 à 29 ans -0,004(0,04) +0,09*(0,04) +0,02(0,03) -0,01(0,04) +0,02(0,02) +0,13**(0,04) -0,02(0,04) -0,05(0,03) -0,11*(0,04) -0,06(0,04) -0,02(0,04)
De 30 à 34 ans -0,02(0,04) +0,15***(0,04) -0,02(0,03) -0,12*(0,04) +0,01(0,02) +0,09*(0,04) -0,15***(0,04) -0,07(0,04) -0,14**(0,04) -0,16***(0,04) -0,07(0,04)
Femme +0,02(0,02) -0,09***(0,02) -0,05**(0,01) +0,01(0,02) +0,03*(0,01) -0,11***(0,02) -0,03(0,02) +0,06**(0,02) +0,02(0,02) -0,009(0,02) -0,05*(0,02)
N 1 661 1 704 1 700 1 651 1 636 1 663 1 651 1 663 1 614 1 913 1 913

Remarque : Les effets marginaux sont présentés. Toutes les variables dépendantes ont une valeur de 1 ou de 0. Les écarts-types sont entre parenthèses. *p < 0,05; **p < 0,01; ***p < 0,001.

Nous ne constatons aucun lien clair entre les facteurs liés à la motivation et les données sociodémographiques. Cependant, nous remarquons que le niveau de scolarité et l'occupation ont une incidence sur le devoir civique, les connaissances politiques et l'intérêt envers la politique des jeunes. Par ailleurs, nous remarquons que l'âge, le sexe et le statut d'Autochtone ont un effet sur plusieurs facteurs liés à la motivation, y compris les connaissances politiques, l'efficacité interne et externe, la satisfaction à l'égard de la démocratie et la polarisation électorale. Fait surprenant, le revenu n'est associé à aucun des facteurs liés à la motivation, tandis que le handicap et le lieu de résidence sont associés à seulement deux et trois facteurs liés à la motivation, respectivement : le premier avec les connaissances politiques et l'efficacité interne; le deuxième, avec l'importance des enjeux, l'efficacité externe et la satisfaction à l'égard de la démocratie.

Tableau 3. Analyse de régression logistique des facteurs liés à l'accès par rapport aux données sociodémographiques
Information sur les façons de s'inscrire Information sur les candidats et les partis Information sur le moment du vote Information sur les façons de voter Se rendre au lieu de vote Prouver l'identité/l'adresse
Moins de 40 000 $ +0,0003 (0,01) +0,01 (0,02) +0,001 (0,009) -0,004 (0,02) -0,01 (0,01) +0,006 (0,01)
Un peu d'études postsecondaires -0,001 (0,01) -0,006 (0,02) +0,001 (0,008) +0,03 (0,03) -0,009 (0,01) -0,005 (0,01)
Région
Atlantique +0,0002 (0,02) +0,09** (0,03) -0,01 (0,01) -0,06 (0,04) +0,01 (0,02) -0,006 (0,02)
Québec +0,01 (0,03) +0,10** (0,03) +0,01 (0,01) -0,01 (0,05) +0,006 (0,02) -0,03 (0,02)
Prairies -0,02 (0,02) -0,03 (0,03) -0,02 (0,01) -0,08 (0,04) -0,01 (0,02) -0,02 (0,02)
Alberta -0,005 (0,02) +0,03 (0,03) -0,002 (0,01) -0,01 (0,04) +0,0002 (0,02) -0,02 (0,02)
C.-B./Territoires +0,02 (0,02) +0,01 (0,02) +0,006 (0,01) +0,02 (0,03) +0,02 (0,01) +0,01 (0,01)
Marié +0,02 (0,02) -0,002 (0,03) +0,01 (0,01) -0,04 (0,04) +0,03* (0,01) +0,01 (0,01)
Né à l'extérieur du Canada -0,007 (0,02) -0,02 (0,03) -0,01 (0,01) -0,005 (0,03) -0,02 (0,02) +0,02 (0,01)
Déménagé -0,03* (0,01) -0,05** (0,02) -0,009 (0,007) -0,02 (0,02) -0,04*** (0,01) -0,05*** (0,01)
Au moins un enfant +0,03 (0,02) -0,01 (0,03) +0,01 (0,01) +0,05 (0,03) +0,005 (0,01) +0,02* (0,01)
Francophone +0,01 (0,03) -0,08 (0,06) +0,008 (0,01) +0,10* (0,04) +0,02 (0,02) +0,05*** (0,01)
Autochtone -0,05 (0,03) +0,01 (0,03) -0,02 (0,01) -0,04 (0,04) -0,02 (0,02) -0,01 (0,01)
Handicap -0,06* (0,03) -0,06 (0,04) -0,01 (0,01) +0,002 (0,04) -0,04 (0,02) -0,05* (0,02)
Occupation
Études seulement -0,02 (0,02) -0,03 (0,02) -0,0007 (0,01) -0,03 (0,03) -0,01 (0,01) -0,007 (0,01)
Emploi et études +0,004 (0,02) +0,01 (0,02) +0,01 (0,008) -0,04 (0,03) +0,01 (0,01) +0,0002 (0,01)
Sans emploi -0,10 (0,05) -0,02 (0,05) -0,04 (0,02) -0,09 (0,06) -0,08 (0,04) -0,03 (0,03)
Milieu urbain +0,01 (0,01) +0,002 (0,02) +0,006 (0,008) +0,01 (0,02) +0,02 (0,01) -0,01 (0,01)
Groupe d'âge
De 20 à 24 ans -0,01 (0,02) -0,03 (0,03) -0,01 (0,01) -0,02 (0,03) -0,03 (0,02) -0,005 (0,01)
De 25 à 29 ans +0,01 (0,02) -0,05 (0,03) -0,003 (0,01) +0,009 (0,03) -0,01 (0,02) -0,001 (0,01)
De 30 à 34 ans +0,01 (0,02) -0,01 (0,04) -0,009 (0,01) +0,03 (0,04) -0,01 (0,02) -0,006 (0,02)
Femme -0,02 (0,01) -0,03 (0,02) -0,008 (0,007) -0,03 (0,02) +0,01 (0,01) -0,006 (0,01)
N 1 625 1 747 1 787 1 522 1 820 1 862

Remarque : Les effets marginaux sont présentés. Toutes les variables dépendantes ont une valeur de 1 ou de 0. Les écarts-types sont entre parenthèses. *p < 0,05; **p < 0,01; ***p < 0,001.

De même, nous constatons qu'il n'y a pas de lien clair avec les facteurs liés à l'accès. Le plus important, c'est que nous constatons que l'état matrimonial a un lien positif avec le fait de se rendre au lieu de vote, tandis que la mobilité résidentielle a un lien négatif avec ce facteur – le seul facteur qui conserve une importance sur le plan statistique dans l'analyse de régression logistique multivariables englobant tous les facteurs liés à la motivation et à l'accès. Fait intéressant, le handicap a un lien négatif avec l'information sur les façons de s'inscrire et le fait de prouver son identité/adresse. Par ailleurs, les jeunes de la région du Québec et de l'Atlantique sont plus susceptibles de trouver qu'il est facile d'en apprendre davantage sur les candidats et les partis que les jeunes vivant en Ontario. Enfin, nous soulignons que le revenu, le niveau de scolarité, le statut d'Autochtone, le lieu de résidence, l'âge et le sexe n'ont d'incidence sur aucun des facteurs liés à l'accès.

Nous effectuons maintenant une analyse de régression de chaque facteur lié à la motivation/l'accès par rapport à ces données sociodémographiques pour tous les répondants à l'ENJ de 2015. Par conséquent, nous ajoutons les adultes âgés de 35 ans ou plus à l'ensemble des groupes d'âge et les définissons en tant que groupe de référence afin de pouvoir analyser les écarts possibles entre les jeunes et les adultes plus âgés pour chaque facteur lié à la motivation/l'accès. L'ensemble des variables dépendantes et indépendantes de la présente analyse sont codées comme il a été établi précédemment.

Tableau 4. Analyse de régression logistique des facteurs liés à la motivation par rapport à l'âge et à d'autres données sociodémographiques

Devoir civique Connaissances politiques Intérêt envers la politique Satisfaction à l'égard de la démocratie Importance des enjeux Polarisation électorale Efficacité interne Efficacité externe Probabilité que le vote ait un impact Sentiments à l'égard des partis Sentiments à l'égard des politiciens
18 et 19 ans -0,15**(0,05) -0,36***(0,05) -0,16*(0,06) +0,09*(0,04) +0,01(0,03) +0,03(0,04) -0,20***(0,05) +0,01(0,05) -0,04(0,05) +0,01(0,05) -0,07(0,05)
De 20 à 24 ans -0,21***(0,04) -0,37***(0,04) -0,19***(0,05) +0,06(0,04) +0,02(0,02) +0,0008(0,04) -0,18***(0,04) -0,05(0,04) -0,06(0,04) -0,04(0,04) -0,12*(0,04)
De 25 à 29 ans -0,16***(0,04) -0,28***(0,04) -0,13*(0,05) -0,008(0,04) +0,02(0,02) +0,004(0,04) -0,09*(0,04) -0,01(0,04) -0,10*(0,04) -0,06(0,04) -0,12*(0,04)
De 30 à 34 ans -0,19***(0,04) -0,21***(0,04) -0,19***(0,05) -0,04(0,03) -0,0007(0,02) -0,09*(0,04) -0,13***(0,04) -0,15***(0,03) -0,13**(0,04) -0,17***(0,04) -0,18***(0,04)
N 2 164 2 223 2 215 2 115 2 135 2 161 2 171 2 155 2 169 2 227 2 227

Remarque : Les effets marginaux sont présentés. Toutes les variables dépendantes ont une valeur de 1 ou de 0. Outre l'âge, les données sociodémographiques suivantes sont incluses : revenu, niveau de scolarité, région, état matrimonial, lieu de naissance, mobilité résidentielle, enfants, langue, statut d'Autochtone, handicap, occupation, lieu de résidence et sexe. Les écarts-types sont entre parenthèses. *p < 0,05; **p < 0,01; ***p < 0,001. Les répondants âgés de 35 ans ou plus représentent le groupe de référence.

Nous observons au tableau 4 que les jeunes (peu importe leur âge) sont moins susceptibles de croire que voter est un devoir civique, en connaissent moins sur la politique, sont moins intéressés par celle-ci et considèrent qu'ils ont une moins grande efficacité interne que les adultes âgés de 35 ans ou plus. Fait intéressant, l'écart entre les connaissances politiques des jeunes et des adultes plus âgés décroît d'un groupe d'âge à l'autre (c.-à-d. que les répondants âgés de 30 à 34 ans ont plus de connaissances politiques que les répondants âgés de 18 et 19 ans), tandis qu'il se creuse ou reste relativement stable pour le devoir civique et l'intérêt envers la politique.

Tableau 5. Pourcentage de citoyens considérant que voter est un devoir civique à la lumière des données de l'ENJ de 2015.
Devoir civique (%) N
18 et 19 ans 0,53 405
De 20 à 24 ans 0,48 899
De 25 à 29 ans 0,54 512
De 30 à 34 ans 0,47 570
35 ou plus 0,63 501

Nous confirmons les résultats du tableau 4 concernant le devoir civique en effectuant un croisement entre le groupe d'âge et le devoir civique – aucun contrôle n'est utilisé. Nous constatons que 53 % des jeunes âgés de 18 et 19 ans considèrent que voter est un devoir civique contre 48 % pour les jeunes âgés de 20 à 24 ans. Le nombre de jeunes qui considèrent que voter est un devoir civique augmente de façon marquée pour atteindre 54 % chez les jeunes âgés de 25 à 29 ans, mais il diminue à nouveau à 47 % pour les jeunes âgés de 30 à 34 ans. Nous croyons que certains citoyens continueront de croire d'une année à l'autre que voter est un devoir civique, mais d'autres varieront entre le devoir civique et le choix.

Tableau 6. Analyse de régression logistique des facteurs liés à l'accès par rapport à l'âge et à d'autres données sociodémographiques
Information sur les façons de s'inscrire Information sur les candidats et les partis Information sur le moment du vote Information sur les façons de voter Se rendre au lieu de vote Prouver l'identité/l'adresse
18 et 19 ans +0,0001(0,03) +0,007(0,04) -0,01(0,02) -0,09(0,06) +0,02(0,02) -0,06(0,05)
De 20 à 24 ans -0,01(0,03) -0,03(0,04) -0,03(0,02) -0,11*(0,05) -0,007(0,02) -0,05(0,03)
De 25 à 29 ans +0,01(0,02) -0,04(0,04) -0,01(0,02) -0,08(0,05) +0,003(0,02) -0,06(0,04)
De 30 à 34 ans +0,001(0,02) -0,009(0,03) -0,02(0,02) -0,05(0,04) -0,003(0,02) -0,06(0,04)
N 1 902 2 059 2 098 1 781 2 133 2 175

Remarque : Les effets marginaux sont présentés. Toutes les variables dépendantes ont une valeur de 1 ou de 0. Outre l'âge, les données sociodémographiques suivantes sont incluses : revenu, niveau de scolarité, région, état matrimonial, lieu de naissance, mobilité résidentielle, enfants, langue, statut d'Autochtone, handicap, occupation, lieu de résidence et sexe. Les écarts-types sont entre parenthèses. *p < 0,05; **p < 0,01; ***p < 0,001. Les répondants âgés de 35 ans ou plus représentent le groupe de référence.

Nous constatons toutefois seulement une différence entre les jeunes et les adultes plus âgés en ce qui a trait aux facteurs liés à l'accès : les répondants âgés de 20 à 24 ans trouvent qu'il est moins facile d'en apprendre sur les différentes façons de voter que les adultes plus âgés. Ces résultats laissent entendre que les adultes plus âgés votent en plus grand nombre, règle générale, non pas parce qu'il est facile pour eux de le faire, mais plutôt parce qu'ils sont très motivés à cet égard.

Facteurs liés à la motivation/l'accès et participation des jeunes à l'élection fédérale de 2015

Dans la présente section du document, nous examinons le lien entre les facteurs liés à la motivation/l'accès et la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015. Tout d'abord, nous indiquons le pourcentage d'électeurs dans l'échantillon de l'ENJ de 2015. Ensuite, nous présentons la relation bidimensionnelle, tirée d'un croisement de données, entre chaque facteur et la participation. Enfin, nous effectuons une analyse de régression logistique multivariables pour isoler l'effet de chaque facteur lié à la motivation/l'accès sur la participation des jeunes.

Tableau 7. Pourcentage d'électeurs à l'élection fédérale canadienne de 2015
Taux de participation (%) N
18 et 19 ans 0,68 406
De 20 à 24 ans 0,70 921
De 25 à 29 ans 0,76 524
De 30 à 34 ans 0,65 599
35 ans ou plus 0,90 503
Total de l'échantillon de l'ENJ de 2015 0,73 2 953

Remarque : Il se peut que le taux de participation ait été surdéclaré, comme dans d'autres enquêtes (Karp et Brockington 2005; Ansolabehere et Hersh 2012).

Nous observons dans le tableau 7 que les jeunes âgés de 18 et 19 ans signalent avoir voté dans une moindre proportion que les personnes plus âgées. La seule exception à cette constatation concerne les jeunes âgés de 30 à 34 ans : ils ont voté dans une mesure légèrement moindre que les jeunes âgés de 18 et 19 ans. Globalement, 73 % des répondants ont signalé avoir voté à l'élection de 2015.

Tableau 8. Relation bidimensionnelle entre les facteurs liés à la motivation et la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015
0 1 N
Devoir civique 0,54 0,89 2 351
Connaissances politiques 0,56 0,80 2 438
Intérêt envers la politique 0,40 0,78 2 431
Efficacité externe 0,64 0,79 2 339
Efficacité interne 0,66 0,77 2 339
Probabilité que le vote ait un impact 0,46 0,78 2 361
Polarisation électorale 0,57 0,78 2 343
Importance des enjeux 0,49 0,75 2 315
Sentiments à l'égard des politiciens 0,60 0,76 2 450
Sentiments à l'égard des partis 0,56 0,75 2 450
Satisfaction à l'égard de la démocratie 0,70 0,73 2 285

Remarque : Les colonnes 1 et 2 correspondent au pourcentage d'électeurs. Voir l' A pour savoir ce que 0 et 1 signifient.

Passons maintenant à la relation bidimensionnelle entre les facteurs liés à la motivation/l'accès et la participation des jeunes. Nous constatons que les répondants qui croient que voter est un devoir civique sont plus susceptibles d'avoir voté à l'élection de 2015 que ceux qui sont d'avis que voter est un choix. Nous observons des résultats semblables, surtout pour ce qui est des connaissances politiques et de l'intérêt envers la politique : les répondants qui ont le plus de connaissances politiques et qui s'y intéressent le plus sont plus susceptibles d'avoir voté à l'élection de 2015 que ceux qui ont moins de connaissances politiques et qui sont moins intéressés par le sujet.

Tableau 9. Relation bidimensionnelle entre les facteurs liés à l'accès et la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015
0 1 N
Information sur les façons de s'inscrire 0,50 0,79 2 034
Information sur les candidats et les partis politiques 0,69 0,77 2 197
Information sur le moment du vote 0,30 0,76 2 257
Information sur les différentes façons de voter 0,68 0,77 1 919
Se rendre au lieu de vote 0,34 0,76 2 315
Prouver son identité/adresse 0,50 0,73 2 194

Remarque : Les colonnes 1 et 2 correspondent au pourcentage d'électeurs. Voir l' A pour savoir ce que 0 et 1 signifient.

En ce qui a trait aux facteurs liés à l'accès, nous constatons que les jeunes qui ont trouvé ou trouveraient qu'il est facile de se rendre au lieu de vote sont plus susceptibles, dans une proportion de 42 points de pourcentage, d'avoir voté à l'élection canadienne de 2015 que ceux qui ont trouvé ou trouveraient cela difficile. Nous soulignons que 14 % des répondants s'étant abstenus de voter n'ont pu indiquer la mesure dans laquelle il aurait été difficile/facile pour eux de se rendre au lieu de vote, ce qui peut s'expliquer par le fait qu'ils ne sont pas disposés à répondre de façon exacte aux questions ou qu'ils ne sont pas intéressés par la politique, ce qui est typique de ce groupe.

Tableau 10. Analyse de régression logistique de la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015 par rapport aux facteurs liés à la motivation, aux facteurs liés à l'accès et aux données sociodémographiques
Facteurs et données sociodémographiques Taux de participation
Devoir civique +0,20***(0,02)
Connaissances politiques +0,04*(0,01)
Intérêt envers la politique +0,11**(0,03)
Efficacité externe +0,04*(0,01)
Efficacité interne +0,004(0,01)
Probabilité que le vote ait un impact +0,04(0,02)
Polarisation électorale +0,03(0,02)
Importance des enjeux +0,06(0,04)
Sentiments à l'égard des politiciens -0,01(0,02)
Sentiments à l'égard des partis +0,01(0,02)
Satisfaction à l'égard de la démocratie -0,03(0,01)
Information sur les façons de s'inscrire +0,01(0,03)
Information sur les candidats et les partis +0,01(0,02)
Information sur le moment du vote +0,10(0,10)
Information sur les façons de voter -0,01(0,01)
Se rendre au lieu de vote +0,25***(0,06)
Prouver son identité/adresse +0,03(0,04)
N 1 245

Remarque : Les effets marginaux sont présentés. La participation a une valeur de 1 ou de 0. Les données sociodémographiques suivantes sont incluses : âge, revenu, niveau de scolarité, région, état matrimonial, lieu de naissance, mobilité résidentielle, enfants, langue, statut d'Autochtone, handicap, occupation, lieu de résidence et sexe. Les écarts-types sont entre parenthèses. *p < 0,05; **p < 0,01; ***p < 0,001.

Enfin, nous effectuons une analyse de régression logistique multivariables de la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015 par rapport à tous les facteurs liés à la motivation et à l'accès. Nous constatons que l'effet du devoir civique conserve une importance sur le plan statistique (à p < 0,05) et que c'est le facteur lié à la motivation ayant la plus grande incidence.

Ce résultat correspond à des études antérieures selon lesquelles ce qui mène les citoyens à voter est surtout leur sentiment d'obligation civique à l'égard de la démocratie ou de leur collectivité (voir Blais 2000; Clarke et coll. 2004; Jackson 1983; Campbell et coll. 1960; Lewis-Beck et coll. 2014; Katosh et Traugott 1982; Riker et Ordeshook 1968; Sigelman et coll. 1985; Ashenfelter et Kelley 1975; Bühlmann et Freitag 2006). Fait surprenant, l'effet du facteur consistant à se rendre au lieu de vote demeure vaste et important sur le plan statistique (à p < 0,05.).

Nous simulons la probabilité prévue qu'un jeune ait voté à l'élection canadienne de 2015 s'il était d'avis que voter est un devoir civique, à la lumière des résultats du tableau 10 – établissant les covariables selon la moyenne. Nous constatons que la probabilité que le jeune ait voté à l'élection passerait d'environ 69 % à plus de 90 % en raison du devoir civique uniquement.

Nous avons également effectué un croisement entre le devoir civique et les autres facteurs liés à la motivation qui sont demeurés importants sur le plan statistique – c.-à-d. intérêt envers la politique, connaissances politiques et efficacité externe – pour examiner le lien qu'il y a entre eux. Nous avons constaté que les jeunes qui croient que voter est un devoir civique sont plus susceptibles d'être intéressés par la politique, d'avoir plus de connaissances politiques et de considérer qu'ils ont une efficacité externe que ceux qui considèrent que voter est un choix.

Tableau 11. Pourcentage de jeunes étant intéressés par la politique, ayant beaucoup de connaissances sur le sujet et considérant avoir une efficacité externe, lorsque voter est vu comme un devoir ou un choix
Intérêt envers la politique Connaissances politiques Efficacité externe N
Voter est un devoir 0,87 0,68 0,52 406
Voter est un choix 0,71 0,49 0,43 503

Conclusion et recommandations

Nous avons examiné l'effet des facteurs liés à motivation et à l'accès sur la participation des jeunes à l'élection fédérale canadienne de 2015. De façon encore plus importante, nous avons montré que le devoir civique et le fait de se rendre au lieu de vote sont les facteurs qui ont le plus d'incidence sur la participation électorale des jeunes. À la lumière de ces conclusions, nous abordons maintenant ce qu'il faudrait faire pour que les jeunes considèrent davantage que voter est un devoir et pour qu'il soit plus facile pour eux de se rendre au lieu de vote.

Plusieurs études, y compris celles de Carlsson et Johansson‐Stenman 2010, Blais et coll. 2004, Dalton 2008, Raney et Berdahl 2009 et Howe 2011, affirment que les membres des nouvelles générations sont moins enclins à voter que ceux des anciennes générations. Cependant, les causes de ce phénomène sont encore floues : un groupe d'universitaires indiquent que c'est en raison de l'élimination des cours d'éducation civique dans les écoles (Miller 2010), tandis que d'autres politicologues prétendent que c'est en raison, entre autres, de l'expansion de milieux politiquement hétérogènes (Campbell 2006).

Nous recommandons donc qu'Élections Canada commence tout d'abord par mener une enquête approfondie sur le devoir civique, en collaboration avec des experts du domaine. En ce qui a trait à la présente étude, il a été constaté que le niveau de scolarité et l'occupation des jeunes et le fait d'être parents ou non font qu'ils sont plus ou moins enclins à considérer que voter est un devoir civique. En outre, nous recommandons qu'Élections Canada destine ses campagnes aux jeunes ayant un faible niveau de scolarité, étant sans emploi ou étant parents, car ce sont eux qui sont le moins susceptibles d'aller voter.

Pour ce qui est de se rendre au lieu de vote, Élections Canada a veillé à ce qu'un nombre élevé de citoyens reçoivent une carte d'information de l'électeur et que l'accès aux bureaux de scrutin soit facilité pour certains citoyens, notamment en permettant le vote anticipé dans certains campus. Cependant, nous sommes d'avis que des études devraient être menées pour déterminer la raison pour laquelle les jeunes qui ont déménagé récemment considèrent qu'il est plus difficile de voter que ceux qui n'ont pas déménagé. En ce sens, nous recommandons qu'Élections Canada procède à une expérience dans le cadre de laquelle certains jeunes recevront par courriel une description détaillée de la façon de se rendre au bureau de vote par transport public. Cela devrait atténuer la difficulté, surtout pour ceux qui sont moins motivés à s'y rendre.

Bibliographie

Ansolabehere, S. et E. Hersh. 2012. « Measurement and mismeasurement of the validity of the self-reported vote », American Journal of Political Science 30(4) : 771-785.

Ashenfelter, Orley et Stanley Kelley Jr. 1975. « Determinants of participation in presidential elections », Journal of Law & Economics 18 : 695-733.

Blais, André. 2000. To vote or not to vote? The merits and limits of rational choice theory. University of Pittsburgh Press.

Blais, André, Elisabeth Gidengil, Neil Nevitte et Richard Nadeau. 2004. « Where does turnout decline come from? », European Journal of Political Research 43(2) : 221-236.

Bühlmann, Marc et Markus Freitag. 2006. « Individual and contextual determinants of electoral participation », Swiss Political Science Review 12(4) : 13-47.

Campbell, Angus, Philip E. Converse, Warren E. Miller et Donald E. Strokes. 1960. The American voter. The University of Chicago Press.

Campbell, David E. 2006. Why we vote: How schools and communities shape our civic life. Princeton University Press.

Carlsson, Fredrik et Olof Johansson‐Stenman. 2010. « Why do you vote and vote as you do? », Kyklos 63(4) : 495-516.

Clarke, H. D., D. Sanders, M. C. Stewart et P. Whiteley. 2004. Political choice in Britain. Oxford University Press.

Dalton, Russell J. 2008. « Citizenship norms and the expansion of political participation », Political Studies 56(1) : 76-98.

Gélineau, François. 2013. Qui participe? Examen approfondi des résultats de l'Enquête nationale auprès des jeunes. http://inspirerlademocratie-inspiredemocracy.ca/rsch/yth/wpa/wpa-f.pdf (3 mars 2016).

Howe, Paul. 2011. Citizens adrift: The democratic disengagement of young Canadians. University of British Columbia Press.

Jackson, John E. 1983. « Election night reporting and voter turnout », American Journal of Political Science 27(4) : 615-635.

Karp, J. A. et D. Brockington. 2005. « Social desirability and response validity: A comparative analysis of overreporting voter turnout in five countries », Journal of Politics 67(3) : 825-840.

Katosh, John P. et Michael W. Traugott. 1982. « Costs and values in the calculus of voting », American Journal of Political Science 26(2) : 361-376.

Lewis-Beck, Michael S., William G. Jacoby, Helmut Norpoth et Herbert F. Weisberg. 2014. The American voter revisited. University of Michigan Press.

Milner, Henry. 2010. The internet generation: Engaged citizens or political dropouts. Tufts University Press.

Raney, Tracey et Loleen Berdahl. 2009. « Birds of a feather? Citizenship norms, group identity, and political participation in Western Canada », Canadian Journal of Political Science 42(1) : 187-209.

Riker, W. H. et P. C. Ordeshook. 1968. « A theory of the calculus of voting », American Political Science Review 62(1) : 25-42.

Sigelman, L., P. W. Roeder, M. E. Jewell et M. A. Baer. 1985. « Voting and nonvoting: A multi-election perspective », American Journal of Political Science 29(4) : 749-765.

A : Questions du questionnaire de l'ENJ de 2015 et codes attribués dans le présent document

Participation

  • Avez-vous voté lors de la dernière élection fédérale qui a eu lieu le 19 octobre 2015? Oui = 1; Non = 0.

Devoir civique

  • Les gens ont différents points de vue concernant le vote. Pour certains, voter est un CHOIX. Ils se sentent libres de voter ou de ne pas voter lors d'une élection selon ce qu'ils ressentent au sujet des candidats et des partis. Pour d'autres, le vote est un DEVOIR. Ils se sentent l'obligation de voter, peu importe ce qu'ils ressentent au sujet des candidats et des partis. Pour vous personnellement, le vote est-il D'ABORD ET AVANT TOUT un choix ou un devoir? Devoir = 1; Choix = 0.
  • Les gens ont différents points de vue concernant le vote. Pour certains voter est un DEVOIR. Ils se sentent l'obligation de voter, peu importe ce qu'ils ressentent au sujet des candidats et des partis. Pour d'autres, voter est un CHOIX. Ils se sentent libres de voter ou de ne pas voter lors d'une élection selon ce qu'ils ressentent au sujet des candidats et des partis. Pour vous personnellement, le vote est-il D'ABORD ET AVANT TOUT un devoir ou un choix?
    Devoir = 1; Choix = 0.

Connaissances politiques

  • Quel parti a remporté le plus grand nombre de sièges lors de l'élection fédérale du 19 octobre?
  • De quel ordre de gouvernement relève d'abord l'éducation?
  • De quel ordre de gouvernement relève d'abord l'assurance-emploi?
  • Quel est le nom du premier ministre de votre province ou territoire?
  • Quel poste ou quelles fonctions politiques David Cameron occupe-t-il maintenant?
    Au moins trois bonnes réponses = 1; Au plus deux bonnes réponses = 0.

Intérêt envers la politique

  • Jusqu'à quel point vous intéressez-vous à la politique canadienne?
    Plutôt intéressé(e)/très intéressé(e) = 1; Pas très intéressé(e)/pas du tout intéressé(e) = 0.

Polarisation électorale

  • Tous les partis politiques sont du pareil au même; il n'y a pas vraiment de choix.
    Plutôt en désaccord/pas du tout d'accord = 1; Plutôt d'accord/tout à fait accord = 0.

Importance des enjeux

  • Il y a au moins un parti politique qui parle d'enjeux qui sont importants pour moi.
    Plutôt en désaccord/pas du tout d'accord = 1; Plutôt d'accord/tout à fait accord = 0.

Efficacité interne

  • Parfois, la politique et le gouvernement semblent si compliqués qu'une personne comme moi ne peut pas vraiment comprendre ce qui se passe.
    Plutôt en désaccord/pas du tout d'accord = 1; Plutôt d'accord/tout à fait accord = 0.

Efficacité externe

  • Je ne pense pas que le gouvernement se soucie de ce que pensent les gens comme moi.
    Plutôt en désaccord/pas du tout d'accord = 1; Plutôt d'accord/tout à fait accord = 0.

Probabilité que le vote ait un impact

  • J'estime qu'en votant, je peux contribuer à changer les choses. Plutôt en désaccord/pas du tout d'accord = 1; Plutôt d'accord/tout à fait accord = 0.

Satisfaction à l'égard de la démocratie

  • Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de la vie démocratique au Canada?
    Plutôt satisfait(e)/tout à fait satisfait(e) = 1; Plutôt insatisfait(e)/tout à fait insatisfait(e) = 0.

Sentiments à l'égard des politiciens

  • Que pensez-vous des politiciens en général? 50 ou plus = 1; Moins de 50 = 0.

Sentiments à l'égard des partis

  • Que pensez-vous des partis politiques? 50 ou plus = 1; Moins de 50 = 0.

Information sur les façons de s'inscrire

  • En réfléchissant à la dernière élection, dans quelle mesure était-il difficile ou facile d'obtenir de l'information sur les façons de s'inscrire pour voter?
    Plutôt facile/très facile = 1; Plutôt difficile/très difficile = 0.

Information sur les candidats et les partis

  • Dans quelle mesure était-il difficile ou facile de se renseigner sur les candidats et les partis politiques pour savoir pour qui voter dans votre circonscription?
    Plutôt facile/très facile = 1; Plutôt difficile/très difficile = 0.

Information sur le moment du vote

  • Dans quelle mesure était-il difficile ou facile de savoir quand voter? Plutôt facile/très facile = 1; Plutôt difficile/très difficile = 0.

Information sur les façons de voter

  • Dans quelle mesure était-il difficile ou facile d'obtenir l'information sur les différentes façons de voter? Plutôt facile/très facile = 1; Plutôt difficile/très difficile = 0.

Se rendre au lieu de vote

  • [Si vous avez voté] Dans quelle mesure était-il difficile ou facile de vous rendre au lieu de vote? Plutôt facile/très facile = 1; Plutôt difficile/très difficile = 0.

Prouver son identité/adresse

  • [Si vous avez voté] Dans quelle mesure était-il difficile ou facile de présenter une preuve d'identité et d'adresse?
    Plutôt facile/très facile = 1; Plutôt difficile/très difficile = 0.